Archives mensuelles : janvier 2018

Comment avoir plus chaud dans son logement ? 14 astuces contre le froid

Il ne fait jamais très froid très longtemps en Espagne, mais savez-vous qu’il peut geler à… Valence ! Cet été, nous vous avons proposé 11 Astuces pour vous protéger naturellement de la chaleur dans un logement en Espagne. Aujourd’hui, nous vous proposons 14 astuces pour avoir plus chaud dans votre logement en hiver.

Nouvelle mise à jour plus exhaustive disponible ici :  25 astuces pour lutter contre le froid

La nuit, fermez volets et rideaux

Ce geste simple est très efficace contre les infiltrations d’air. En fermant vos volets ou en baisser vos stores immédiatement après le coucher du soleil, vos vitres refroidissent moins, ce qui améliore votre confort thermique. Pour conserver la chaleur dans votre maison, n’hésitez pas à investir également dans des rideaux thermiques en polyester, molleton ou laine qui vous feront économiser jusqu’à 15% sur votre facture énergétique.

Habillez vos murs !

Il est possible de réduire considérablement les pertes d’énergie en recouvrant les murs à l’aide de cadres ou de miroirs. Même une simple affiche peut faire l’affaire : grâce à cette couche supplémentaire, la température de la surface interne des murs se verra augmenter d’environ 1 °C. Cela permettra de diviser l’énergie perdue d’un quart. Les étagères remplies de livres offrent une excellente option pour garder la chaleur. Sur le plan thermique, les ouvrages imprimés surpassent de loin leurs homologues électroniques !

Passez au double vitrage

Si vous avez les moyens, installez des fenêtres avec double vitrage : vous aurez, en plus d’une isolation thermique accrue hiver comme été, un meilleur confort sonique.

Placez des joints sur vos fenêtres et portes

Pour repérer un défaut d’isolation, passez la main sous votre fenêtre fermée ; si un filet d’air s’en échappe, vous aurez beau chauffer votre pièce, le froid rentrera par ces espaces mal fermés. Avec un joint en mousse, en silicone ou en métal, vous viendrez facilement à bout de ces infiltrations d’air. Pour isoler vos portes, des boudins adhésifs ou à visser pourront faire l’affaire, ou plus simple encore placer des coussins de porte.

Fermez les portes !

Fermez les portes des pièces que vous n’utilisez pas, vous atténuerez les pertes de chaleur.

Chassez l’humidité !

Un air saturé d’humidité accentuera la sensation de froid. Coupez le chauffage et aérez votre intérieur au moins dix minutes par jour et faites sécher votre linge loin des pièces à vivre. L’air des logements contient en effet toujours de la vapeur d’eau (en général beaucoup plus que l’air extérieur) provenant de ses occupants et de leurs activités. Pour plus d’efficacité, installez une VMC (Ventilation Mécanique Contrôléepour évacuer l’air humide ou équipez-vous d’un déshumidificateur.

Déroulez vos tapis 

Déroulez les tapis que vous aviez rangés en été pour gagner en confort et réchauffer votre salon. Dans les chambres, les descentes de lit vous éviteront les déperditions thermiques au sol.

Faites des travaux d’isolation

Si vous êtes propriétaire de votre logement, isoler vos murs et vos combles divisera par deux votre facture énergétique et améliorera grandement votre confort. Cela vous servira aussi en été contre les grandes chaleurs.

Purgez vos radiateurs

Chaque année, purgez vos radiateurs afin de faire sortir l’air emprisonné dans le circuit de chauffage et vérifiez votre chaudière. Ainsi vous gagnerez aussi sur votre budget chauffage.

Nettoyez vos radiateurs !

Le simple fait d’avoir de la poussière sur le radiateur retient une partie de la chaleur : la présence de poussière diminue fortement le rendement de votre appareil tout en augmentant la facture et ce, jusqu’à 65% ! Pour les radiateurs électriques, débranchez-le bien avant de procéder au nettoyage et allez-y à l’aspirateur (sèche-cheveux si vous n’avez pas d’embout adéquat) et à l’éponge humide savonneuse (sans utiliser le côté abrasif, au risque d’abîmer le revêtement). Pour les radiateurs à huile à gaz ou en fonte, éteignez la chaudière et attendez que le radiateur ait refroidi avant de vous lancer dans un nettoyage. Nettoyez-le avec une brosse souple avec un long manche pour vous permettre d’accéder aux parties les plus délicates. Passez ensuite un coup d’éponge avec un peu de savon et le tour est joué.

De l’espace autour des radiateurs

Désobstruez et faites de la place autour de vos chauffages. Cela permettra à la chaleur de mieux se diffuser dans vos pièces.

Séchez-vous bien après la douche !

Séchez-vous bien avant de quitter la salle de bain, pour garder votre sensation de confort et de chaleur. Les cheveux mouillés donnent très vite une sensation de fraîcheur. C’est agréable en été, pas en hiver. Pensez à les couvrir sous une serviette ou à les sécher.

Habillez-vous !

À force de passer des journées dans des bureaux ou des magasins surchauffés, on en oublie parfois notre bon sens ! En hiver, pour augmenter notre sensation de confort sans avoir recours au chauffage, il suffit souvent de porter des vêtements amples, des chaussettes épaisses, de bons chaussons (le froid au niveau des pieds se répand dans tout le corps) et des pulls, même à l’intérieur ! Privilégiez plusieurs couches de vêtements, plutôt qu’une seule très épaisse.

Buvez chaud !

Les boissons chaudes peuvent être aussi un bon moyen de vous réchauffer car cela augmente votre température corporelle. Café, chocolat, thé, tisane, soupe… c’est selon vos goûts

Une mise à jour de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous : 

20 astuces pour lutter contre le froid

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou remplissez le formulaire ci-dessous.

___________________________________

Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !

Que vous soyez acheteur ou vendeur d’un bien immobilier en Espagne, vous aurez toujours des charges, impôts et taxes à payer sur la transaction réalisée. Pour l’achat, cela variera notamment en fonction de la nature du bien, logement ancien ou logement neuf, et de la région où vous l’achetez. Le total des frais pour l’acheteur pourra atteindre jusqu’à 13% de la valeur du bien. N’oubliez pas que l’Espagne, c’est un pays et 17 régimes fiscaux différents, chaque communauté autonome gérant ses impôts immobiliers.

Cet article a été réactualisé en 2019 ici : Le VRAI prix de l’immobilier en Espagne !

Les coûts pour l’acheteur d’un bien immobilier ancien

  • L’impôt sur le transfert de propriété (« Impuesto de Transmisiones Patrimoniales » ou ITP). La gestion de l’ITP est concédée aux autonomies (régions espagnoles) et son taux varie, selon l’autonomie, de 6 à 11% sur la valeur de l’achat. A Madrid, le taux est de 6%, mais à Barcelone comme dans la Communauté Valencienne, il est de 10%. En Andalousie, il est de 8 à 10%, aux Baléares de 8 à 11%, et au Pays Basque de 7%.
  • La taxe sur la documentation juridique (« Impuesto sobre Actos Jurídicos Documentados » ou IAJD). Cette taxe est générée par la signature chez le notaire et l’inscription du bien au Registre de la Propriété. Le taux d’imposition applicable est variable selon la communauté autonome, de 0,5% et 1,5% sur le montant de la vente: 1,5% pour l’Andalousie, la Communauté Valencienne et la Catalogne, 0,75% pour la Communauté de Madrid et 0,5% au Pays Basque.
  • Les frais notariés. Comme nous l’avons expliqué dans plusieurs articles, le notaire n’a pas le même rôle en Espagne que dans les pays francophones. Il est une simple chambre d’enregistrement : il se contente de rédiger l’acte de vente et l’acte hypothécaire éventuellement (« escrituras de compraventa y del préstamo hipotecario »), de vous donner lecture des principaux passages, de contrôler votre identité et de certifier votre signature. Ses honoraires varient de 600 € (pour un achat de 50.000 €) à 900 € (pour un achat de 1 million €). Comptez environ 0,1% de la valeur d’achat du bien.
  • Les frais d’évaluation du bien immobilier (« gastos de tasación inmobiliario »), seulement nécessaires si l’acheteur a besoin d’une hypothèque. Très variables selon la superficie, la localisation et la société de taxation, de 300 à 1000 €.
  • Les frais d’inscription au Registre de la Propriété (« inscripción en el Registro de la Propiedad »). Leur coût varie de 400 € (pour un achat de 50.000 €) à 650 € (pour un achat de 1 million €).
  • Le Conseiller Immobilier ou l’avocat spécialisé en droit immobilier : le conseil est obligatoire pour un francophone afin de vérifier l’état réel du bien et les différents documents liés à la vente (voir en particulier le paragraphe « Ne pas contrôler la situation du bien« ). Si vous choisissez l’option avocat, son accompagnement vous coûtera environ 1% de la valeur d’achat du bien. Si vous choisissez l’option conseiller immobilier, cela peut ne rien coûter car il  négociera aussi le prix à la baisse avec le vendeur de l’équivalent de son coût (3% pour un accompagnement total depuis la sélection des biens à visiter jusqu’à la signature), voir de plus.

 

Les coûts pour l’acheteur d’un bien immobilier neuf

  • La TVA sur la valeur d’achat (« IVA »). Son taux est de 10% dans toute l’Espagne. Le vendeur devra reverser cette TVA au Service des Impôts.
  • La taxe sur la documentation juridique (« Impuesto sobre Actos Jurídicos Documentados » ou IAJD). Cette taxe est générée par la signature chez le notaire et l’inscription du bien au Registre de la Propriété. Le taux d’imposition applicable est variable selon la communauté autonome, de 0,5% et 1,5% sur le montant de la vente: 1,5% pour l’Andalousie, la Communauté Valencienne et la Catalogne, 0,75% pour la Communauté de Madrid et 0,5% au Pays Basque.

 

Les coûts pour le vendeur d’un bien immobilier ancien

  • La commission de l’agence immobilière, de 3 à 5% du prix de la vente, avec très souvent un fixe pour les biens de faibles valeurs (comptez par exemple 3500 € pour un bien inférieur à 50.000 €). Le vendeur peut déduire les frais de commission de l’assiette de l’impôt sur la plus-value immobilière. Si vous donnez votre bien en exclusivité à une agence, vous pouvez négocier à la baisse la commission.
  • L’impôt national sur la plus-value immobilière (« plusvalía de Hacienda »). Si vous êtes résident en Espagne, vous êtes soumis à l’IRPF, l’impôt sur les revenus des personnes physiques (« Impuesto sobre la Renta de las Personas Físicas ») : pour les premiers 6000 € de plus-value, le vendeur est taxé à 19%, de la tranche 6000 à 50000 €, le taux est de 21% et au-delà de 50000 €, c’est 23%. Si vous n’êtes pas résident en Espagne, vous êtes soumis à l’IRNR, l’impôt sur les revenus des non résidents (« Impuesto sobre la Renta de no Residentes ») et le taux est de 19% sur la plus-value réalisée.  Important : (1) si vous réinvestissez tout ou partie de la vente dans l’achat d’un autre logement dans les 2 ans suivant la vente du premier, vous bénéficiez d’une remise fiscale ; (2) si vous avez plus de 65 ans, vous n’avez pas d’impôts à payer sous certaines conditions ; (3) si vous n’êtes pas résident en Espagne, l’acheteur doit retenir 3% du prix de la vente et le reverser aux services fiscaux, de cette façon l’administration s’assure que le vendeur paiera l’IRNR correspondant à la plus-value sur la vente (une fois le calcul de cet impôt réalisé, l’administration fiscale remboursera au vendeur la différence en cas de trop perçu ou exigera au vendeur un paiement complémentaire)
  • L’impôt municipal sur la plus-value (« plusvalía municipal » ou « Impuesto sobre el Incremento del Valor de los Terrenos de Naturaleza Urbana »). C’est un impôt qui dépend de la localisation du logement, du nombre d’années passées dans le logement et de la valeur cadastrale du terrain sur lequel est construit le logement. Le coût : de quelques centaines d’Euros à plusieurs milliers d’Euros.
  • Le certificat d’efficacité énergétique (« certificación de la eficiencia energética ») : obligatoire lors de la signature chez le notaire, son coût varie de 100 à 500 €.
  • Les frais d’annulation d’hypothèque dans le cas où l’hypothèque du vendeur est encore en cours (rajouter aussi les frais notariés liés à cette annulation)

 

___________________________________


Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

Tous nos Conseils immobiliers en cliquant dans le lien ci-dessous

Conseils pour l’achat et la vente d’un bien immobilier en Espagne

 

Les News Immobilières de Janvier 2018 en Espagne

Notre Chiffre du Mois : +18%

C’est la hausse du prix des loyers en Espagne de décembre 2016 à décembre 2017 !

 

Chaque mois, nous vous présentons

les informations les plus récentes

sur l’Immobilier en Espagne

 

Les loyers augmentent de 18% en Espagne en 2017 ! Et… baissent à Barcelone !

Le prix du logement locatif en Espagne continue à augmenter, avec +18,4% en 2017. À Barcelone, les prix des locations sont en baisse de 2,4%, bien qu’elle reste la ville la plus chère d’Espagne : les deux raisons de cette baisse sont un prix trop élevé et les conséquences de la crise politique catalane. A l’opposé, du côté des fortes hausses, Santa Cruz de Tenerife et Las Palmas de Gran Canaria sont les capitales provinciales où les prix ont le plus augmenté avec +23%. Madrid enregistre une hausse de 8%, Palma de 16%, Malaga et Séville de 15%, Alicante de 12% et Valence de 9%.

Les résidences secondaires ont le vent en poupe en Espagne !

La récupération du marché immobilier espagnol a atteint le secteur des résidences secondaires en 2017, avec une croissance des achats supérieure (+20% en 1 an) à celle des résidences principales (+18%). Aux étrangers déjà nombreux les années précédentes, se sont rajoutées les familles espagnoles dont le pouvoir d’achat a récemment augmenté. L’acheteur national type a plus de 45 ans, plutôt madrilène ou barcelonais, et recherche un logement avec deux chambres.

L’Espagne devient le second pays au monde accueillant le plus de touristes

Avec 82 millions de touristes étrangers, l’Espagne a dépassé les Etats-Unis en 2017, mais demeure derrière la France (89 millions). Nous l’avions déjà écrit il y a un an, l’Espagne pourrait bien dépasser la France en 2020 et devenir ainsi le premier pays d’accueil des touristes au monde. 2017 a été une excellente année pour le tourisme espagnol avec une hausse de la fréquentation de 9% par rapport à 2016, avec de fortes hausses en provenance d’Amérique latine, des Etats-Unis et de la Russie. Mais près de la moitié des touristes proviennent encore de 3 marchés européens de proximité : la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne.

Mais… 131.000 touristes français de moins en 3 mois en Catalogne !

Selon l’INE, il y a eu 131.000 touristes français de moins en Catalogne en septembre, octobre et novembre 2017, avec une chute de 105.000 juste pour le mois d’octobre. C’est la conséquence directe de la crise politique catalane générée par la volonté d’indépendance des nationalistes catalans. Les autres « gros marchés » ont moins souffert : baisse de 23.000 du nombre de Britanniques et de 14.000 des Allemands.

La situation politique catalane paralyse 400 millions € d’investissements en bureaux

La situation politique en Catalogne a conduit à bloquer des investissements immobiliers en bureaux à Barcelone pour environ 400 millions d’euros. Parmi les opérations qui ont été ralenties par la situation politique, il y a celle d’Hispania, qui avait mis en vente un ensemble de bâtiments dans toute l’Espagne, dont cinq à Barcelone, ou celui de Realia et de l’immeuble Imagina, siège de Mediapro.

Les investissements hôteliers en hausse de 79% en 2017 !

L’année 2017 est historique pour l’hôtellerie espagnole. L’investissement total (y compris les acquisitions) dans le secteur atteint 3.907 millions d’euros en 2017, soit une augmentation de 78,9% par rapport à l’année précédente. C’est un record, le précédent était de 2.600 millions € en 2015. C’est aussi le second investissement hôtelier européen derrière la Grande Bretagne, et devant l’Allemagne et la France. Par zones, ce sont les Canaries qui ont attiré le plus de fonds (27%), devant les Baléares (17%), Barcelone et Malaga (15% pour chaque). encore une fois, l’effet « indépendance de la Catalogne » a joué en défaveur de Barcelone : à partir du 1er octobre 2017, plus aucune transaction hôtelière n’a été réalisée dans la capitale catalane.

Le géant mondial de l’immobilier commercial ouvrira 5 outlets de luxe en Espagne

Simon Property Group, la plus grande entreprise d’immobilier commercial du monde a décidé de se développer en Espagne. Et elle le fera par l’intermédiaire de son entité européenne McArthurGlen, dont elle contrôle 50% du capital. Cette entreprise, spécialisée dans les outlets de marques de luxe et premium, prévoit d’ouvrir cinq centres en Espagne. L’investissement total sera de 750 millions d’euros. Le premier projet ouvrira ses portes fin 2018 : c’est un outlet pour les marques de luxe à proximité du centre commercial Plaza Mayor à Malaga, un investissement d’environ 140 millions €.

Le premier logement espagnol vendu en Bitcoin

Le Bitcoin gagne du terrain comme mode de paiement. Une société immobilière catalane a mis à la vente en bitcoins le premier logement espagnol. C’est un dernier étage dans la Place « Imperial Tarraco » de Tarragone qui coûte 40 bitcoins (330.000 euros au taux de change actuel du 17 janvier de la crypto-monnaie, en chute par rapport au moment où l’agence l’a mis en location).

 

Les NEWS précédentes de l’Immobilier en Espagne :

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous :

un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________