Archives pour la catégorie appartement à acheter en Espagne

Les News Immobilières de la Quinzaine (Dec. 2016 II)

Tous les 15 jours, nous vous présentons les informations les plus récentes sur l’Immobilier en Espagne.

Hausse moyenne des prix immobiliers de 6% en 2017, et … 10% à Madrid et Barcelone

Selon « El Confidential » du 27/12, le consensus de hausse des prix pour un panel de 9 économistes de l’immobilier en Espagne se situe autour de 5-6%, et nettement au-dessus à 10% pour les grandes villes comme Madrid et Barcelone, et même 20% dans les cas de produits exclusifs.

L’Espagne accueillera 90 foires internationales en 2017

90 foires internationales sont programmées pour 2017 en Espagne, dont 38 à Madrid et 23 à Barcelone. La première grande foire madrilène sera le FITUR, le salon international du tourisme programmé du 18 au 22 janvier. A Barcelone, il faut relever que la foire internationale de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, aura lieu du 27 février au 2 mars.

Deux fois plus de Chinois ont choisi les « visas immobiliers »

L’achat de logements en Espagne de plus de 500.000 €  par un étranger non communautaire lui permet d’obtenir une carte de résidence européenne (voir notre article « Permis de résidence immobilier »). Le nombre des acheteurs chinois en ayant profité a presque doublé sur les 10 premiers mois de l’année passant de 363 à 666 ! Ils ont privilégié des acquisitions immobilières à Madrid et à Barcelone.

Le fonds allemand Ivesco très actif en Espagne

Le fonds allemand Invesco ne cesse d’investir en Espagne, avec 500 millions d’euros attribués à divers projets en 2016 ! Dernièrement, il a acquis un espace de plus de 700 m2 près de Calle Serrano à Madrid pour créer des maisons et boutiques de luxe. Il avait déjà acheté des actifs importants tels que Prada à Paseo de Gracia à Barcelone et un lot de onze hypermarchés Eroski.

Le 31 décembre montre que la crise est vraiment finie en Espagne

On dirait que certains restaurateurs recommencent à « péter les plombs » dans les grandes villes espagnoles. En Espagne, on appelle ça le syndrôme « avant 2007 ». Même si l’Espagne jouit actuellement d’un impressionnant flux touristique (qui d’ailleurs devrait s’accentuer en 2017), il n’en est pas moins que certains cuisiniers recommencent à perdre les pédales, à Madrid comme à Marbella. On trouve par exemple dans le nouveau restaurant de la Castellana, Dani Garcia, un menu à 550€ par personne pour la Saint-Sylvestre. Si encore il s’agissait de pouvoir manger du caviar à la louche, cela pourrait se justifier, mais c’est loin d’être le cas. À ce prix là, les boissons ne sont pas à volonté et le vin proposé est un simple Rioja 2008.

 

Nous vous souhaitons une très bonne année 2017

Feliz Año

 

News de la 1ère quinzaine de Décembre 2016 : news immobilieres dec. 2016-1

News de la 2nde quinzaine de Novembre 2016 : news immobilieres nov. 2016-2

News de la 1ère quinzaine de Novembre 2016 : news immobilieres nov. 2016-1

News de la 2nde quinzaine d’Octobre 2016 : news immobilieres oct. 2016-2

feliz-ano-nuevo-2017

Publicités

8 erreurs à ne pas faire lors de l’achat de votre bien immobilier en Espagne …

L’achat d’un bien immobilier en Espagne est une opération complexe pour un francophone ou un étranger. Souvent, les acheteurs méconnaissent ou sous-estiment certains éléments. Alors, quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre et comment les éviter ?

 

1. Première erreur : vouloir se débrouiller tout seul

L’Espagne est bien dans l’Union européenne mais le processus d’acquisition d’un bien est différent des autres pays de l’UE. Vouloir tout faire seul engendrera pour vous au final plus de frais, plus de temps et plus de soucis …

La solution : faire appel à un professionnel, le Conseiller personnel en immobilier qui s’occupera pour vous de toutes les démarches d’acquisition depuis la recherche du bien jusqu’à la signature de le vente et même l’entretien de votre bien. Il vous évitera aussi de faire les erreurs suivantes !

.

2. Seconde erreur : ne pas faire sa meilleure offre

Essayer d’obtenir un rabais trop important dans un marché concurrentiel (ce qui est le cas aujourd’hui en Espagne) peut s’avérer être une grave erreur. Vous risquez de perdre la villa de vos rêves pour ne pas avoir fait une offre assez forte !

La solution : négociez 5% à la baisse dans certains cas si le logement est trop cher par rapport au prix du marché, sinon acceptez le prix demandé

.

3. Troisième erreur : attendre trop longtemps pour faire une offre

L’impulsion achat d’un logement est risqué, mais l’opposé aussi, faire attendre trop longtemps avant de se décider, surtout, nous le répétons, dans le marché concurrentiel espagnol actuel.

La solution : une fois que vous avez déterminez la localisation que vous souhaitez, le type de logement que vous voulez, et votre gamme de prix, faites immédiatement votre offre.

.

4. Quatrième erreur : ne pas avoir d’accord bancaire préalable pour le prêt hypothécaire

Souvent les acheteurs « mettent la charrue avant les boeufs » et vont voir leur banque après avoir sélectionné leur logement à acheter. Le banquier pourrait ne pas vous suivre, ou pourrait vous retarder en demandant un délai pour étudier votre dossier ou d’autres pièces justificatives. Et n’oubliez pas que beaucoup de banques françaises n’accepteront pas une hypothèque à l’étranger !

La solution : avant toute recherche, obtenez l’accord préalable d’une banque qui acceptera un prêt hypothécaire pour une acquisition en Espagne. Vous aurez ainsi un avantage supplémentaire auprès du vendeur qui prendra encore plus au sérieux votre proposition.

.

5. Cinquième erreur : ne pas être préparé pour une guerre d’enchères

Le marché immobilier espagnol connaît aujourd’hui une guerre d’enchères, surtout à Barcelone ou à Madrid. Ne pas y être préparé, c’est sans doute perdre le logement que vous avez choisi !

La solution : définissez votre budget maximum pour laisser la place à une surenchère possible. Votre proposition doit se situer de 5 à 10% sous ce budget, ce qui veut dire que vous devez rechercher des biens pour une valeur 5 à 10% inférieure à ce budget maximum.

.

6. Sixième erreur : critiquer ou dénigrer le bien devant le vendeur

Spécialité surtout française, la critique ! L’espagnol est fier et sentimental, alors critiquer son logement ou demander un rabais important en pointant du doigt  certains défauts ne facilitera certainement pas la vente de son bien pour vous.

La solution : soyez souriant et poli avec le vendeur espagnol, et vous verrez que vous pourrez obtenir beaucoup plus que vous ne le pensez !

.

7. Septième erreur : vouloir demander l’avis de tout le monde

Avant d’acheter, vous voulez demander l’avis de vos enfants, vos parents, vos frères et soeurs, et pourquoi pas vos amis ! N’oubliez pas que cela prend du temps et que les avis varient largement d’un personne à une autre.

La solution : vous allez vivre dans ce logement, c’est à vous de décider

.

8. Huitième erreur : ne pas apprendre de ses erreurs

Avant de trouver votre logement, vous essuierez certainement des refus principalement pour les raisons énoncées ci-dessus. Vous pourrez alors accuser les uns ou les autres, le vendeur, l’agence, votre banquier, etc

La solution : apprenez des échecs de ces transactions et ne répétez pas les mêmes erreurs !

.

Bonne chance

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

Boom du Conseil Personnel en Immobilier en Espagne

Vous avez le projet d’acheter un appartement, une maison, un pied à terre, un investissement locatif en Espagne ? Vous n’avez pas le temps, vous n’êtes pas sur place ou vous souhaitez simplement passer par un intermédiaire professionnel afin de garantir vos intérêts ?

Vous pouvez alors vous adresser à une profession en pleine expansion en Espagne, le Conseiller Personnel en Immobilier (« asesor personal inmobiliario » ou « real estate shopper » en anglais)

Un Conseiller Personnel en Immobilier est un professionnel engagé par un acheteur immobilier potentiel qui est principalement chargé de visiter et de sélectionner des biens immobiliers qui correspondent aux désirs de l’acheteur.

Ce professionnel est également responsable de la négociation du prix de la vente, il est responsable des aspects juridiques et contractuels, il aide à trouver le financement et, si le client le souhaite, il peut également gérer les prestations ou les travaux liés au logement, une fois l’achat réalisé.

Cela fait des années que cette activité fonctionne avec succès dans des pays comme la France, le Royaume-Uni et, en particulier, aux États-Unis, où une grande partie des transactions immobilières sont finalisée par ces conseillers. C’est un service nouveau en Espagne, où il existe seulement depuis quatre ans.

L’acquisition d’un bien par un conseiller personnel permet une négociation « équilibrée ». En effet, l’agent immobilier défendra les intérêts de son client, le vendeur, alors que le conseiller personnel défend exclusivement les intérêts de l’acheteur. Ne pas avoir de conseiller, c’est comme « aller à un procès sans avocat et négocier avec l’avocat de la partie adverse ».

Près de la moitié des clients qui utilisent ce service sont des étrangers ou des espagnols non-résidents. Environ 80% des opérations accompagnées par un conseiller personnel aboutissent.

Le rôle du Conseiller Personnel en Immobilier :

  • il se déplace chez vous ou vous reçoit dans ses locaux afin d’établir votre cahier des charges (style recherché, emplacement, budget…) ;
  • il pré-visite tous les appartements se rapprochant au plus près de vos critères et vous fait des compte-rendus pour chaque visite ;
  • il organise ensuite, en fonction de vos disponibilités, une ou deux journées pour visiter, avec vous, les appartements qui ont retenu votre attention ;
  • il examine ensuite tous les documents liés à la copropriété pour vous éviter de mauvaises surprises (PV d’AG, relevés de charges, réactivité du syndic, état des ascenseurs, tantièmes, coûts des futurs travaux à prévoir dans la copropriété) ;
  • il examine tous les documents liés au bien, la « Cédula de habitabilidad », la « Nota simple informativa », l’acte de vente précédent et le « certificado de aptitud » de l’immeuble ;
  • il vérifie que le bien n’a pas de dettes et l’état des paiements courants, les derniers reçus de l’IBI (la taxe foncière espagnole), de l’électricité, du gaz, de l’eau et de téléphone ;
  • il vérifie l’environnement du bien : enquête de voisinage, projets municipaux ou privés, problème d’okupas ;
  • il négocie le prix avec le propriétaire et/ou l’agence immobilière ;
  • il vous assiste dans l’obtention de votre NIE (Número de Identidad de Extranjero) ;
  • il vous assiste dans la relecture de tous les contrats accompagnant la vente, le « Paga y señal » (blocage du bien), le « contrato de arras penitenciales » (compromis de vente) et l' »escritura » (l’acte d’achat notarié) ;
  • il peut vous conseiller et vous orienter vers d’autres services si vous en avez besoin (banque, notaire, assureur, architecte d’intérieur, entrepreneur, etc), avant et après l’achat.

Tarif : 2% à 4% du prix de vente, uniquement en cas de succès.

 ___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

Pourquoi investir dans l’immobilier en Espagne ?

En 2008, l’éclatement de la bulle immobilière en Espagne a plongé le secteur dans une crise sans précédent : forte baisse du volume des transactions, chute des prix… Depuis environ trois ans, le secteur est en pleine phase de redressement, ce qui ouvre la porte à de nombreuses opportunités d’investissement. La preuve : Les Français, Belges et Suisses achètent chaque année en Espagne près de 10.000 maisons ou appartement à titre de résidence principale, résidence secondaire ou à titre locatif.

Un très bon cadre de vie

On ne le dira jamais assez mais avec la baisse des taux de crédits immobiliers, c’est le moment ou jamais pour accéder à la propriété. Investir dans l’immobilier espagnol, pourquoi pas ? Le pays offre déjà plusieurs avantages dont la proximité avec les pays francophones qui joue pleinement en sa faveur. C’est ainsi l’endroit idéal pour implanter sa résidence secondaire. A 2 heures de vol en moyenne, on profite d’un bon climat méditerranéen. Pour une résidence principale, sachez que l’Espagne attire également bon nombre de ressortissants francophones. En effet, le coût de la vie y est moins cher. Un salarié français ou belge y disposerait d’un pouvoir d’achat de 30 à 50% supérieur qu’en France, un salarié suisse de 100% supérieur ! Côté prix, même si une certaine hausse a été enregistrée depuis 2013, ils restent assez abordables. Ceux qui veulent investir en Espagne maintenant risquent de faire des bonnes affaires. En exemple, à Madrid, le prix moyen du m² tourne autour des 3 000 euros seulement.

Quid d’un investissement locatif en Espagne

Dans l’étude annuelle European Regional Economic Growth Index, réalisée par LaSalle Investment Management, l’Espagne se retrouve en bonne position. Madrid et Barcelone font partie des villes où il serait judicieux d’investir. Si le marché immobilier madrilène porte encore les séquelles de la crise immobilière, elle a connu en 2015 une hausse de 25 % du nombre de ventes par rapport au volume moyen des 10 dernières années. Selon les experts, les investisseurs peuvent espérer entre 2 % et 3 % de rendement pour l’immobilier haut de gamme, et des plus-values potentielles à 3-5 ans autour des 25 %. Idem pour Barcelone sauf que le prix moyen du m² y est beaucoup plus élevé : 3 300 euros. Le regain d’activités dans les deux villes optimise également la recherche des locataires. Un investissement locatif dans les autres villes d’Espagne n’est évidemment pas à exclure.

Et la fiscalité dans tout ça ?

La fiscalité, bien qu’elle ne soit pas particulièrement avantageuse, est loin d’être pénalisante, voire confiscatoire. En exemple, les droits de mutation sont de 6 à 8 % en fonction de la communauté autonome. Vous devrez également vous acquitter d’une taxe foncière variant entre 0,4 % et 1,1 % de la valeur locative du bien. Les loyers seront imposés aux taux de 19 %, toutefois, divers dispositifs permettent de le réduire et même de l’annuler : la déduction des amortissements annuels ou encore les frais d’entretien et de réparation. Sachez également qu’en cas de revente dans les vingt ans suivant l’achat, la plus-value réalisée est également taxée à 19%. Si vous en êtes redevable, le bien doit être déclaré à l’ISF et les loyers perçus à l’impôt sur le revenu.

Astuce pour faciliter votre recherche immobilière en Espagne

Vous souhaitez acheter une maison ou un appartement en Espagne. Nous vous proposons une astuce qui va faciliter votre recherche immobilière.

Votre premier réflexe est alors de lancer une recherche google « acheter une maison en Espagne » ou « villa à acheter en Espagne » ou « recherche logement en Espagne » ou encore « appartement à Barcelone », etc

Vous faites naturellement ces recherche en français sur votre moteur de recherche google (google.frgoogle.begoogle.ch, etc). Vous aurez alors accès presque exclusivement à des sites francophones avec une offre limitée en logements.

Par contre si vous faites cette recherche en espagnol, alors vous aurez accès à tous les sites immobiliers espagnols dont les plus sérieux vous proposeront une traduction en français.

Pour vous aider, nous vous proposons ces traductions à choisir pour votre recherche :

  • acheter une maison en Espagne = comprar una casa en España
  • acheter un appartement en Espagne = comprar un piso en España
  • villa à acheter en Espagne = casa para comprar en España
  • appartement à acheter en Espagne = piso para comprar en España
  • recherche logement en Espagne = busca piso en España
  • appartement à Barcelone = piso en Barcelona

A titre d’exemple, la recherche « comprar una casa en España » vous donne presque 50 fois plus de résultats que la recherche « acheter une maison en Espagne »!

google-immobilier-en-espagne