Archives du mot-clé informations immobilières

Les 12 articles à lire avant d’acheter en Espagne

Difficile de s’y retrouver parmi nos 150 articles parus depuis 3 ans. Nous avons sélectionné pour vous nos 12 meilleurs articles. Ceux qui ont eu le plus de lecteurs et qui ont été les mieux notés. Pour chacun, nous vous proposons un résumé, un extrait et un lien direct vers l’article. Vous voulez investir dans l’immobilier en Espagne, alors la lecture de ces articles est INDISPENSABLE.

Voici nos 12 articles par ordre d’intérêt décroissant. Cliquez sur le sous-titre pour accéder à l’article complet.

1. Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !

Que vous soyez acheteur ou vendeur d’un bien immobilier en Espagne, vous aurez toujours des charges, impôts et taxes à payer sur la transaction réalisée. Pour l’achat, cela variera notamment en fonction de la nature du bien, logement ancien ou logement neuf, et de la région où vous l’achetez. Le total des frais pour l’acheteur pourra atteindre jusqu’à 13% de la valeur du bien. N’oubliez pas que l’Espagne, c’est un pays et 17 régimes fiscaux différents, chaque communauté autonome gérant ses impôts immobiliers.

Extrait

« L’impôt sur le transfert de propriété (« Impuesto de Transmisiones Patrimoniales » ou ITP). Dans le coût de l’immobilier, c’est la charge la plus importante à l’achat. La gestion de l’ITP est concédée aux autonomies (régions espagnoles). Son taux varie, selon l’autonomie, de 6 à 11% sur la valeur de l’achat. A Madrid, le taux est de 6%, mais à Barcelone comme dans la Communauté Valencienne, il est de 10%… »

1/12 articles

2. Quels sont les pièges à éviter PENDANT l’achat d’un logement en Espagne

Dans cet article, nous vous présenterons les pièges à éviter pendant l’achat d’un bien immobilier en Espagne. Les francophones, et les Français en particulier, pensent qu’on achète un logement en Espagne de la même manière que dans chacun de leurs pays respectifs. C’est une grosse erreur car les législations, les normes et les procédures d’acquisition à l’achat d’un bien immobilier en Espagne sont très différentes… sans compter les arnaques !

Extrait

« Avez-vous pensé à contrôler la situation du bien ? Pendant l’achat, avant de vous engager contractuellement et de verser le moindre euro, il est indispensable que vous vous informiez en détail sur la situation urbanistique, légale, fiscale, financière et physique du bien, au niveau national, régional et local car le notaire ne le fera pas ! Il est indispensable de savoir que les notaires espagnols n’ont en aucun cas le même rôle que les notaires français, belges ou suisses qui procèdent à toutes les vérifications juridiques et urbanistiques sur le bien immobilier avant la vente. Par exemple, le notaire espagnol, contrairement au français par exemple, ne garantit pas l’origine de propriété. En Espagne, le notaire se contentera presque que de la vérification de l’Etat-Civil des deux parties !… »

2/12 articles

3. L’impôt sur la plus-value immobilière

Comment calculer le montant de l’impôt sur la plus-value immobilière en Espagne ? Une question qui nous est souvent posée par les francophones qui veulent vendre leur villa ou leur appartement en Espagne. Le calcul varie si vous êtes résident ou non, si ce logement est votre résidence principale ou non, si vous avez plus ou moins de 65 ans, etc. Calculez votre plus-value immobilière et l’impôt national qui en découle avec les informations contenues dans cet article.

Extrait

« Votre résidence fiscale est située hors d’Espagne et vous voulez vendre un bien immobilier en Espagne. L’impôt dû aux services fiscaux espagnols sur cette vente correspond à 19% (depuis 2016) de la plus-value immobilière réalisée. Il est déclaré au titre de l’IRNR, l’impôt sur les revenus des non-résidents (« Impuesto sobre la renta de no residentes »). La procédure de recouvrement de cet impôt est très spéciale : elle n’est pas réalisée par le vendeur, mais par… l’acheteur ! Ce dernier doit retenir 3% du prix de la vente totale et le reverser au Trésor Public le jour de la signature du contrat de vente, de cette façon l’administration s’assure que le vendeur paiera l’IRNR correspondant à la plus-value sur la vente… »

3/12 articles

4. Acheter en Espagne : le Guide 2018

Explorez votre guide immobilier : avec ce classement thématique sous la forme d’un abécédaire de A à Z : il vous suffit de cliquer sur un lien pour lire l’article correspondant.

Extrait

« L. Littoral

En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible

L. Local commercial

Transformer un local commercial en logement, c’est possible

L. Location

Où est la meilleure rentabilité locative en Espagne ?

Location en Espagne : le courrier miracle ! …»

4/12 articles

5. Les pièges à éviter AVANT l’achat d’un logement en Espagne

Dans cet article, nous vous présenterons les pièges à éviter avant l’achat d’un bien immobilier en Espagne. C’est  l’article qui vient avant le numéro 2 ci-dessus. Une lecture obligatoire.

Extrait

« Vous pensez aussi que les surfaces affichées dans les annonces sont les mêmes que dans votre pays. Et bien non, le m2 espagnol est plus petit que le m2 francophone ! En France, en Belgique, en Suisse et dans la grande majorité des pays européens, la superficie annoncée est la surface habitable ou la surface utile. En Espagne, la superficie dont parlent les propriétaires et les agences est le plus souvent la surface construite avec les parties communes. Alors, faites bien attention, car un logement en Espagne annoncé avec une superficie de 100 m2 peut s’avérer être un logement d’une surface utile de 80 m2 ou d’une surface habitable de 70 m2, voir moins… »

5/12 articles

6. 2018, année de consolidation du marché immobilier en Espagne

Écrit en fin d’année dernière, mais toujours d’actualité ! L’année 2018 sera encore meilleure que 2017 pour le marché immobilier en Espagne aussi bien à la vente qu’à la location… à l’exception sans doute de la Catalogne. Mais ce que perdront les Catalans sera gagné (ou récupéré en grande partie) par Madrid et les grandes villes du littoral méditerranéen.

Extrait

« Nos hypothèses pour le marché immobilier en Espagne en 2018

  • Hausse des prix à la vente et à la location de 5 à 15% selon les zones, les plus fortes hausses se situant dans les appartements rénovés du centre de Madrid et surtout à Palma de Majorque, et les plus faibles en milieu rural dans l’intérieur
  • Baisse ou stabilité des prix à la vente et à la location en Catalogne, et en particulier à Barcelone tant que la situation politique locale n’est pas claire ; en cas de nouvelles volontés indépendantistes, on peut même envisager une chute brutale des prix à la vente…»

6/12 articles

7. Tout ce que vous devez savoir sur les contrats de location en Espagne

Avec la hausse des prix à la vente dans l’immobilier en Espagne, la location immobilière est privilégiée par les jeunes espagnols, mais aussi par les nouveaux arrivants francophones. Alors que faut-il savoir sur les contrats de location en Espagne pour les nouveaux locataires ?

Extrait

« Attention, même un loyer attractif peut vous revenir très cher ! Car il vous faudra débourser avant d’entrer dans le logement le loyer d’avance, la caution, les frais d’agence et les impôts. Par exemple, vous avez flashé sur cet appartement de 60 m2 dans le centre de Barcelone en bon état à un prix raisonnable de location de 800 €. Oui mais voilà, il vous faudra payer, avant d’avoir les clefs, un mois de loyer (800 euros) + deux mois de caution (1.600) + les frais d’agence (12 mois de loyer divisé par 10 = 9600/10 = 960€) + la TVA correspondante (201,60€) + les frais de contrat (300€) + l’impôt ITP sur les locations de 150 euros pour les trois ans, soit au total… 4011,60 € !!! Ne parlons pas de cet appartement de 150 m2 à 2000 € qui vous obligera à débourser 9500 € !… »

7/12 articles

8. Acheter en Espagne méditerranéenne… Oui ! Mais où et à quel prix ?

Les prix de l’immobilier sur le littoral méditerranéen de l’Espagne varient largement selon la localisation. Les taxes à l’achat aussi ! Alors où faut-il acheter en Espagne pour avoir le meilleur rapport qualité/prix ? Découvrez-le dans notre étude en quatre parties : la quatrième fait la synthèse des 3 précédentes (Littoral catalan et Baléares / Communauté Valencienne et littoral de Murcie / Côte Andalouse) et intègre des éléments de fiscalité.

Extrait

« La grande majorité des francophones investissent sur le littoral méditerranéen espagnol, les Français plutôt en Catalogne et dans la communauté valencienne, les Belges, les Suisses, les Marocains, les Algériens et les Canadiens plutôt en Andalousie. Mais les prix d’achat des appartements ou villas sont très différents dans toutes ces régions, variant du simple au… quintuple, et les taxes et impôts prélevés dans chaque communauté autonome espagnole peuvent varier du simple au double… »

8/12 articles

9. Quels sont les pièges à éviter APRÈS l’achat d’un logement en Espagne

Dans cet article, nous vous présenterons les pièges à éviter après l’achat d’un bien immobilier en Espagne. C’est  le dernier article de la trilogie consacré aux pièges à éviter (avec articles numéro 2 et 5 ci-dessus).

Extrait

« Il vaut faudra vous acquitter annuellement de l’impôt sur le revenu en Espagne, que vous soyez résident ou non-résident espagnol. “Les non-résidents propriétaires d´un bien immeuble en Espagne doivent présenter l’Impôt sur le Revenu des Non-Résidents (IRNR) car ils doivent déclarer les rentes obtenues découlant de leur propriété”. Il existe deux types d’impositions en ce qui concerne les rentes des biens immeubles… »

9/12 articles

10. Les 7 graphiques de l’immobilier espagnol

Rien de tel qu’un graphique pour réaliser une analyse d’un seul coup d’oeil. Nous vous offrons dans cet article les meilleurs graphiques parmi les plus récents publiés sur l’immobilier résidentiel en Espagne.

Extrait

« De 1985 à 2007, apparition de la crise immobilière, les prix de l’immobilier espagnol ont continuellement augmenté à l’exception du second semestre 1992 et premier semestre 1993. Et quelques fois dans des proportions exagérées : de 20 à 30% annuellement de 1986 à 1990, et de 15% en 2014 et 2015 avant la crise de 2007. De 2008 à 2014, les prix ont alors baissé d’un tiers de 2905 €/m2 à 1994 €/m2. Depuis 2015, les prix sont repartis à la hausse, mais ils sont encore loin d’atteindre le niveau d’avant crise… »

10/12 articles

11. Crise en Catalogne : quel impact sur l’immobilier ?

Écrit il y a plus d’un an, cet article annonçait déjà de qui allait se passer en 2018 ! Avec la crise générée par le référendum interdit du 1er octobre dernier, la Catalogne fait les gros titres de la presse internationale. Les questions que se posent les investisseurs immobiliers sont nombreuses : que va-t-il se passer politiquement en Catalogne ? Comment va réagir le marché immobilier catalan ? Quel sera l’impact sur le reste de l’Espagne ?

Extrait

« Jusqu’en début d’année (2017), les prix sur le marché immobilier catalan explosaient. La demande très forte (espagnole et internationale) avait généré une forte hausse des prix immobiliers, aussi bien à la vente qu’à la location. A Barcelone, la hausse atteignait 20% sur 12 mois ! Depuis l’annonce en mai par la Generalitat (la région de Catalogne) du référendum sur l’indépendance du 1er octobre, on note un net ralentissement des prix à Barcelone et même une baisse des prix en juin dernier. Si on compare par exemple l’évolution des prix de mai à septembre à Madrid et Barcelone avec l’outil du site immobilier Idealista, les prix à Madrid ont augmenté de 4% alors qu’à Barcelone, ils n’ont augmenté que de 1,1% (au niveau national, ils ont augmenté de 2,3%)… »

11/12 articles

12. Nos 7 Conseils Avant d’Acheter un Bien Immobilier en Espagne

Vous désirez acheter un appartement, une villa ou un terrain en Espagne mais … Vous habitez à l’étranger ? Vous ne parlez pas espagnol ? Vous n’avez pas le temps ou l’envie de vous lancer dans des recherches longues et fastidieuses ? Vous ne dominez pas le marché immobilier ni la législation espagnole ? Vous ne voulez prendre aucun risque ? Alors ces 7 conseils sont pour vous.

Extrait

« Avant la signature du contrat de compromis de vente (Contrato de Arras Penitenciales), il est nécessaire de solliciter la « Nota simple informativa » la plus récente auprès du Registre de la Propriéte. Ce document vous informera entre autre que la propriété est détenue par le vendeur – et comment il l’a acquise (héritage, divorce, veuvage…). Selon son statut civil, et même si le propriétaire n’est qu’une seule personne, il est possible que la signature d’autres personnes soit requise afin de renoncer à des droits qu’ils pourraient avoir sur la propriété… »

12/12 articles

 

Depuis le 1er septembre 2018, nous avons déplacé

notre blog à une nouvelle adresse acheterenespagne.fr.

Avantages : une adresse simple, une présentation plus agréable, zéro publicité et un menu plus complet.

___________________________________

Vous voulez acheter un appartement ou une villa en Espagne pour y habiter, en faire votre résidence secondaire, ou réaliser un investissement locatif. Nous pouvons vous conseiller, contactez-nous :

par mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier 

ou encore remplissez le formulaire en bas de page

Nous entrerons en contact avec vous pour vous donner les meilleurs conseils et trouver la villa ou l’appartement qui correspond à vos souhaits.

___________________________________

Publicités

Les News de l’Immobilier Espagnol en Septembre 2018

Notre Chiffre du Mois : 65 millions d’euros

Info des news de l’immobilier : 65.000.000 €, c’est le prix de la villa la plus chère d’Espagne

Chaque mois, nous vous présentons les news de l’immobilier les plus récentes

 

Le sommaire :

– Une Villa vendue… 65 millions € !

– Immobilier de Luxe : +27% au 1er semestre mais chute en Catalogne

– Barcelone sort du Top10 des villes les plus réputées

– Barnes : les quartiers à la mode de 5 à 20% plus chers

– Prix immobiliers en hausse de 6,7% au second trimestre 2018

– S&P : la Catalogne est le plus grand risque immobilier en Espagne

– Promotion : 85.000 logements en 3 ans

 – Blackstone : 20 milliards d’actifs gérés en Espagne

 – Espagne : 5ème marché immobilier européen

 – Taux d’intérêts à la hausse : privilégiez les taux fixes

 

Si vous voulez lire la suite et l’intégralité de cet article, cliquez sur le lien suivant :

Les News de l’Immobilier Espagnol en Septembre 2018

 

Depuis le 1er septembre, nous avons déplacé

notre blog à une nouvelle adresse acheterenespagne.fr.

Avantages : une adresse simple, zéro publicité et un menu plus complet.

 

Pour recevoir nos nouveaux articles, nous vous conseillons de vous abonner à notre nouveau blog http://acheterenespagne.fr/. C’est très simple :

  • Depuis un ordinateur fixe ou un portable
    • rendez-vous sur le site http://acheterenespagne.fr/
    • dans la colonne de droite, vous voyez : « ABONNEZ-VOUS A CE BLOG PAR E-MAIL »
    • saisissez votre adresse e-mail et cliquez sur « abonnez-vous »
    • voilà c’est fait, vous recevrez une confirmation pour validation
  • Depuis un mobile, un smartphone ou une tablette
    • rendez-vous sur le site http://acheterenespagne.fr/
    • cliquez sur le premier article (cette semaine, c’est « Acheter à Barcelone… et la Crise en Catalogne»)
    • à la fin de l’article, vous verrez la mention « ABONNEZ-VOUS A CE BLOG PAR E-MAIL »
    • saisissez votre adresse e-mail et cliquez sur « abonnez-vous »
    • voilà c’est fait, vous recevrez une confirmation pour validation

Merci d’avance pour votre confiance.

 

Extrait de l’article sur la nouvelle page acheterenespagne.fr.

acheter immobilier en espagne

 

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

 

Le Monde logo acheter immobilier en Espagne

Ce qu’il faut savoir pour acheter en Espagne

Les 15, 16 et 17 août, le quotidien « Le Monde » a publié une série de 3 articles sur l’immobilier en Espagne. Notre nouveau blog Acheter en Espagne est cité dans chacun de ces articles. Nous vous présentons ici le troisième article traitant de ce qu’il faut savoir pour acheter en Espagne.

Le Monde est le quotidien de référence en langue française. Le premier article traite de l’immobilier sur le littoral méditerranéen (nous l’avons publié le 22 août), le second de l’immobilier à Madrid et à Barcelone (nous l’avons publié le 23 août) et le troisième de ce qu’il faut savoir pour acheter en Espagne.

Ce qu’il faut savoir pour acheter en Espagne

Source : Le Monde du 17 août 2018 – Par Jérôme Porier

Devenir propriétaire de l’autre côté des Pyrénées pour un acheteur français est moins facile qu’il n’y paraît (3/3).

Pour un achat immobilier, la principale différence entre la France et l’Espagne réside dans le rôle du notaire. Quand les notaires français procèdent à toutes les vérifications juridiques, administratives et urbanistiques sur le bien immobilier avant la vente, leurs homologues espagnols ne sont pas censés vérifier ces informations. La vérification de l’authenticité de la propriété revient à l’acheteur. Il lui revient aussi le droit de choisir le notaire.

C’est donc ce dernier (ou plutôt son avocat ou son conseiller) qui doit s’assurer, par exemple, que le cadastre est bien respecté et qu’il n’existe pas d’hypothèque sur le bien vendu. « C’est pourquoi il est fortement conseillé de faire appel à un avocat pour éviter les mauvaises surprises », conseille Caroline Zak, directrice d’Immobilier-en-espagne.com.

Au final, le total des impôts, charges et frais représente de 8 % à 13 % du prix d’acquisition, selon les communautés autonomes (les régions espagnoles). L’Espagne, c’est un pays et dix-sept régimes fiscaux différents, chaque communauté autonome gérant ses impôts immobiliers. C’est pourquoi les taux des impôts à l’achat varient selon les régions. La principale taxe est l’impôt sur le transfert de propriété (« Impuesto de Transmisiones Patrimoniales » ou ITP). Le taux de l’ITP est de 6 % du montant de la vente à Madrid, de 10 % à Barcelone et à Valence, de 8 % à 10 % en Andalousie, de 8 % à 11 % aux Baléares et de 7 % au Pays Basque.

Il existe aussi une taxe sur la documentation juridique (« Impuesto sobre Actos Jurídicos Documentados » ou IAJD). Là aussi, le taux d’imposition va de 0,5 % à 1,5 % du montant de la vente selon les régions. Il est de 1,5 % en Catalogne, en Andalousie et dans la région de Valence, de 0,75 % pour la Communauté de Madrid et de 0,5 % au Pays Basque.

Les honoraires des notaires varient de 400 euros à 1 000 euros selon le montant de l’acquisition. « Comptez environ 0,1 % de la valeur d’achat du bien avec un minimum de 400 euros », précise Patrick Crosset, fondateur du site acheterenespagne.fr. Il faut aussi compter les frais d’évaluation du bien immobilier (la « tasación » en espagnol) variable de 300 à 1 000 euros, et les frais d’inscription au registre de la propriété, qui vont de 400 à 700 euros.

En ce qui concerne l’accompagnement juridique, certains avocats vont jusqu’à réclamer un pourcentage sur le prix de vente qui peut atteindre 3 %, voire 4 % juste pour contrôler la conformité des documents à signer. Il faut les boycotter et exiger un forfait ou un pourcentage inférieur (1 % est la règle). Opter pour un conseiller immobilier est généralement une solution plus avantageuse car celui-ci accompagne son client tout au long du processus d’achat et ses honoraires (3 % sur le prix de vente) ne sont dûs qu’en cas de succès.

Attention, le mètre carré espagnol des annonces immobilières est généralement plus petit de 15 % à 20 % que le mètre carré français. « En France, la superficie annoncée est la surface habitable ou la surface utile. En Espagne, la superficie dont parlent les propriétaires et les agences est le plus souvent la surface construite qui inclue un pourcentage des parties communes, les balcons, terrasses, l’épaisseur des murs, etc… », explique Thomas Rouer, fondateur du site jacheteenespagne.com.

Gare aussi aux doubles commissions ! Certaines agences ont l’habitude de demander une commission au vendeur et une autre à l’acheteur, surtout s’il est étranger. Dans la plupart des villes espagnoles, les honoraires de l’agence sont à la charge du vendeur. Cependant, dans quelques régions, comme à Valence, Castellon ou Murcia, ils sont répartis entre acheteurs et vendeurs. L’acheteur doit alors ajouter entre 2,5 % et 4 % (hors taxe) du prix affiché par l’agence. De façon générale, il est fortement recommandé de se faire accompagner par un avocat ou un conseiller francophone qui effectuera pour vous les démarches administratives. Il vous en coûtera entre 2 000 et 4 000 euros, mais cette dépense peut vous éviter une catastrophe.

Airbnb dans le collimateur

Ces dernières années, Barcelone, Valence, Bilbao et Palma de Majorque ont durci la réglementation des locations de courte durée. Désormais, les licences pour louer à des touristes sont accordées au goutte-à-goutte. A Palma de Majorque, seule est autorisée depuis le 1er juillet la location de « logements unifamiliaux complets » (c’est-à-dire des maisons, villas ou chalets) en dehors du centre historique, des zones industrielles et même des environs de l’aéroport.

Même si certaines villes plus petites restent laxistes vis-à-vis d’Airbnb et consors, il est fortement conseillé de ne pas compter sur la location de courte durée pour rentabiliser son investissement. En revanche, la location de longue durée est intéressante en Espagne. « Un investissement locatif est généralement plus rentable en Espagne qu’en France, car les charges y sont moins élevées et les loyers moins taxés, et surtout car la plupart des charges peuvent être déduites », explique M. Rouer. Il est ainsi possible d’amortir annuellement 3 % du montant d’acquisition et de pratiquer un abattement de 40 % sur les loyers en cas de location de plus de deux ans.

Si le système bancaire espagnol est désormais assaini, il est plutôt recommandé pour un acheteur français d’emprunter en France. A moins d’apporter de sérieuses garanties (et une part de cash importante), il est difficile pour un Français de traiter auprès d’une banque espagnole. Celle-ci exigera soit la domiciliation des revenus en Espagne, soit une hypothèque sur un bien situé dans ce pays. Malheureusement, encore peu de banques françaises acceptent de prêter pour acheter un bien situé hors de France, mais quelques-unes, comme le Crédit mutuel ou Boursorama, possèdent des filiales en Espagne, ce qui peut faciliter les démarches.

Obtenir un numéro d’identification étranger

Pour acheter un appartement, ouvrir un compte bancaire ou vous inscrire à la Sécurité sociale en Espagne, il faut au préalable obtenir un NIE (Numéro d’Identification Etranger). Les démarches administratives peuvent être assez longues, surtout si vous n’êtes pas dans le pays et que vous faites votre demande à partir de France. Prévoyez quatre à six semaines de délai pour obtenir ce précieux numéro d’immatriculation.

Imposition des loyers

Les revenus nets des loyers (recettes – charges) sont taxés à 19 % en Espagne. Un investissement locatif est généralement plus rentable en Espagne qu’en France, car les prix d’acquisition sont inférieurs, les charges moins élevées, les loyers moins taxés, et aussi parce que la plupart des charges peuvent être déduites des revenus locatifs.

La liste des dépenses admises en déduction est longue : les intérêts d’emprunt, les travaux, les impôts locaux, les primes d’assurance, l’amortissement du bien (égal à 3 % du montant le plus élevé entre le prix d’acquisition et la valeur cadastrale). Il existe, par ailleurs, un abattement de 40 % en cas de location sur une durée supérieure à deux ans.

A la revente, l’impôt sur les plus-values immobilières est différent selon que vous soyez résident ou non-résident. Dans le cas d’un non-résident, c’est 19 % depuis 2016. Pour les résidents, le calcul se fait par tranche : 19 % pour les premiers 6 000 euros de plus-value, 21 % pour la tranche de plus-value comprise entre 6 000 et 50 000 euros, 23 % pour la part de la plus-value supérieure à 50 000 euros. Cas particulier : vous êtes exonérés si vous avez plus de 65 ans et vous vendez votre résidence principale, ou si vous réinvestissez dans une résidence principale. Pour en savoir plus, le site le plus complet sur le sujet est acheterenespagne.fr.


Si vous souhaitez plus d’informations sur ce qu’il faut faire pour acheter en Espagne…

Nous vous conseillons les articles suivants :

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Premier épisode : avant l’achat…

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Second épisode : pendant l’achat…

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Troisième épisode : après l’achat…

L’impôt sur la plus-value immobilière

Attention Travaux !

Acheter en Espagne méditerranéenne… Oui ! Mais où et à quel prix ?

Comment bien préparer son logement pour le vendre au meilleur prix ?

Le Top 15 de nos Conseils sur l’Immobilier en Espagne

Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !

Acheter ou Louer en Espagne ?

Quelles sont les raisons qui vous pousseraient à investir dans l’immobilier en Espagne ?

Nos 12 clefs pour votre appartement sur le littoral espagnol

Et si vous achetiez une résidence secondaire en Espagne ?

Attention au m2 espagnol ! Il est plus petit que le m2 francophone !

Le NIE, le sésame pour l’immobilier en Espagne

Investir dans l’Immobilier à Barcelone, un choix d’avenir

5 conseils utiles pour préparer votre logement avant une transaction immobilière

8 erreurs à ne pas faire lors de l’achat de votre bien immobilier en Espagne …

Le saviez-vous ? L’Espagne, un pays presque sans taxes immobilières !

L’Espagne, c’est la « France heureuse » : 9 conseils pour une installation réussie

Boom du Conseil Personnel en Immobilier en Espagne

Pourquoi investir dans l’immobilier en Espagne ?

Les étrangers non européens ont un permis de résidence en Espagne si leur acquisition immobilière est supérieure à 500.000 €

Astuce pour faciliter votre recherche immobilière en Espagne

10 informations essentielles avant l’acquisition d’un bien immobilier en Espagne

Nos 7 Conseils Avant d’Acheter un Bien Immobilier en Espagne

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

Le Monde logo acheter immobilier en Espagne

En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible

Les 15, 16 et 17 août, le quotidien « Le Monde » a publié une série de 3 articles sur l’immobilier en Espagne. Notre nouveau blog Acheter en Espagne est cité dans chacun de ces articles. Nous vous présentons ici le premier article traitant de l’immobilier sur le littoral méditerranéen.

Le Monde est le quotidien de référence en langue française. Le premier article traite de l’immobilier sur le littoral méditerranéen, le second de l’immobilier à Madrid et à Barcelone (nous le publierons le 23 août) et le troisième de ce qu’il faut savoir pour acheter en Espagne (nous le publierons le 24 août).

 

En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible

Source : Le Monde du 16 août 2018 – Par Jérôme Porier

Les prix de l’immobilier ont fortement rebondi en Espagne, mais ils restent abordables au sud de la côte méditerranéenne (1/3).

En Espagne, le souvenir de la crise s’efface peu à peu. En 2017, les prix de l’immobilier résidentiel ont rebondi de 7,6 % en moyenne. Il s’agit de la quatrième année de hausse d’affilée. L’économie espagnole va beaucoup mieux : la croissance a atteint 3,1 % en 2017, au-dessus des 3 % pour la troisième année consécutive. Cet été, la fréquentation touristique a battu des records.

La crise immobilière espagnole aura duré huit ans. « Ses stigmates restent bien visibles : entre 2007 et 2011, les prix ont été divisés par deux en moyenne », rappelle Patrick Crosset, fondateur du site acheterenespagne.fr. En 2017, 516 000 transactions ont été enregistrées dans le pays (+16,7 %). selon le notariat espagnol. On reste loin des 800 000 ventes de 2007, mais pour mesurer le chemin parcouru, il suffit de savoir que le marché était tombé à 320 000 ventes en 2011. En 2018, entre 550 000 et 600 000 transactions sont attendues.

Si les prix ont retrouvé leur sommet dans les sites les plus touristiques comme aux Baléares ou à Marbella, la célèbre station balnéaire de la Costa del Sol, ils demeurent à des niveaux inférieurs à ce qu’ils étaient il y a dix ans sur la plus grande partie du territoire. Sur un an, Madrid, Valence et Malaga progressent de 15 à 20 %, tandis que Bilbao, Séville, Cadix et Alicante affichent des hausses comprises entre 5 % et 10 %. Les prix sont stables à Barcelone en raison de l’instabilité politique en Catalogne, qui pousse les acheteurs à l’attentisme. Du côté des îles, les tarifs sont en augmentation de 10 % par an aux Canaries et de 15 % aux Baléares.

Infographie Le Monde Espagne

Les Français, premiers acheteurs avec les Britanniques

A partir de 2011-2012, les achats réalisés par des étrangers ont été les catalyseurs de la reprise. En 2017, pour la première fois, ils ont atteint la barre des 100 000 transactions, soit 20 % des acquisitions. Près de 8 600 acheteurs français auraient ainsi concrétisé un projet immobilier en Espagne l’an passé, ce qui fait d’eux les seconds acheteurs étrangers derrière les Britanniques et devant les Allemands et les Belges. Dans les îles, la proportion d’acheteurs étrangers atteint le niveau record de 40 % aux Baléares et aux Canaries.

Sur le continent, la Costa Brava et la Costa del Sol restent les destinations les plus recherchées des Français. « Quand les Allemands achètent dans les îles, les Français ciblent d’abord la Catalogne, près de la frontière française, en particulier la Costa Brava. Outre Barcelone et Sitges, ils sont nombreux à Gérone, Figueras, Roses, Lloret de Mar… », explique Caroline Zak, directrice d’Immobilier-en-espagne.com.

L’ancien village de pêcheurs de Cadaqués, où habitait Salvador Dalí, est ainsi devenu une villégiature de luxe. De par sa proximité avec Barcelone et la France, cette station balnéaire de la péninsule Cap de Creus séduit une clientèle internationale. Le prix des plus belles villas du front de mer peut monter jusqu’à 10 000 euros le mètre carré. Moins chères, Roses et Castell Platja d’Aro attirent également les étrangers.

Heureusement, il reste des sites abordables, à condition de prospecter plus au sud. A Tarragone, accessible en train rapide depuis la France, le prix du mètre carré pour une belle maison ne dépasse pas 1 100 euros, et il tombe à 933 euros à Lerida, dans l’arrière-pays, aux portes de l’Aragon.

Près d’Alicante, les prix sont doux également. « Dans le beau village d’Altea, à moins de quinze minutes de la mer en voiture, une villa de 200 mètres carrés avec piscine vaut entre 200 000 et 250 000 euros », indique Thomas Rouer, fondateur de jacheteenespagne.com.

« Plus on descend vers le sud, plus les prix sont abordables », confirme Emmanuel Virgoulay, représentant du réseau Barnes en Espagne. Depuis quelques années, les Français sont nombreux à acheter à Valence et à Alicante, deux villes qui possèdent un aéroport international, trois cents jours de soleil par an, et où il est possible d’acheter pour 2 000 à 3 000 euros le mètre carré.

Les prix très doux de l’Andalousie

« Les tarifs ont beaucoup augmenté à Valence, qui est la troisième ville espagnole, mais ils restent encore à 20 % de leur pic de 2007 », commente Ludovic Larue, responsable du réseau Athena Advisers en Espagne. Il faut compter une mise minimum de 120 000 – 130 000 euros pour un deux-pièces de 65 mètres carrés, avec souvent des travaux à prévoir. « Pour rénover un logement, il faut planifier un budget allant de 300 euros à 1 000 euros par mètre carré selon l’état du bien », précise M. Rouer.

Contrairement aux Britanniques, rares sont les acheteurs français à s’aventurer jusqu’en Andalousie, au sud de l’Espagne. A tort, car les prix y restent très accessibles : à Cadix, à Séville, à Grenade, le prix du mètre carré oscille entre 1 500 euros et 2 000 euros. A Almeria, les tarifs peuvent tomber à moins de 1 000 euros ! « A Cadix, un bel appartement de 100 mètres carrés face à la mer coûte environ 200 000 euros. C’est l’un des endroits d’Espagne où se situent actuellement les meilleures opportunités », insiste M. Crosset.

Malgré un bond de 20 % en 2017, les prix restent accessibles à Malaga, autour de 2 000 euros par mètre carré. En revanche, sa voisine Marbella devient cher, très cher. Dans le très haut de gamme, le prix du mètre carré peut atteindre 20 000 euros à Los Monteros, célèbre pour sa plage de sable blanc située à l’Est de Marbella. Sur la « Golden Mile » de Marbella, qui va du centre de la ville jusqu’à Port Banus, les villas modernes avec vue sur l’océan continuent d’attirer les riches étrangers, malgré des prix pouvant aller jusqu’à 10 000 euros le mètre carré.

Fin de l’article du Monde « En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible »


Si vous souhaitez plus d’informations sur l’immobilier du littoral méditerranéen…

Vous pouvez consultez Acheter en Espagne méditerranéenne… Oui ! Mais où et à quel prix ? et aussi nos autres articles sur le sujet classés par thèmes :

A. Alicante

Acheter en Espagne : Alicante

Alicante, Capitale de l’Immobilier en Espagne

A. Andalousie

Les prix en Andalousie

Séville, la Belle Andalouse… à petits prix immobiliers

Cadix, 3000 ans d’histoire et… un excellent investissement immobilier

Malaga, mer, soleil, culture et… bonnes affaires immobilières

Mojacar, entre Mer et Montagne

B. Baléares

Immobilier de Luxe : Marbella ou Ibiza ?

Les prix en Catalogne et aux Baléares

Palma de Majorque, championne de la hausse des prix en 2017

B. Barcelone

Location Touristique en Espagne : marche arrière toute !

Crise en Catalogne : les prix de l’immobilier de luxe en baisse de 20% à Barcelone ?

Les plus beaux monuments de Barcelone

SCOOP : les prix immobiliers en baisse à Barcelone !

Rentabilité du locatif à plus de … 10% à Madrid et Barcelone

Investir dans l’Immobilier à Barcelone, un choix d’avenir

L’inévitable gentrification de Barcelone et ses conséquences immobilières

Acheter pour Louer, un excellent placement à Barcelone

C. Cadix

Cadix, 3000 ans d’histoire et… un excellent investissement immobilier

C, Catalogne

Empuriabrava, une Venise francophone ?

Les prix en Catalogne et aux Baléares

La Crise Immobilière en Catalogne est bien là ! Vive Tabarnia !

Les News Immobilières de Novembre 2017 en Espagne – Spécial Crise en Catalogne

Crise en Catalogne : les prix de l’immobilier de luxe en baisse de 20% à Barcelone ?

Crise en Catalogne : quel impact sur l’immobilier ?

I. Ibiza

Immobilier de Luxe : Marbella ou Ibiza ?

M. Malaga

Location Touristique en Espagne : marche arrière toute !

Malaga, mer, soleil, culture et… bonnes affaires immobilières

M. Marbella

Immobilier de Luxe : Marbella ou Ibiza ?

M. Marinas (littoral méditerranéen)

Empuriabrava, une Venise francophone ?

P. Palma de Majorque

Location Touristique en Espagne : marche arrière toute !

Palma de Majorque, championne de la hausse des prix en 2017

P. Prix sur le littoral méditerranéen

Acheter en Espagne méditerranéenne… Oui ! Mais où et à quel prix ?

Les prix en Andalousie

Les prix dans la Communauté Valencienne et à Murcia

Les prix en Catalogne et aux Baléares

V. Valence

Location Touristique en Espagne : marche arrière toute !

Les prix dans la Communauté Valencienne et à Murcia

Immobilier en Espagne : les bonnes affaires de Valence !

 

En Espagne, le littoral méditerranéen reste accessible

___________________________________


Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

 

Les News de l’Immobilier Espagnol en Août 2018

Notre Chiffre du Mois : 23 milliards €

Info des news de l’immobilier : 23 milliards €, c’est la valeur des actifs des 2 premières Socimi.

Chaque mois, nous vous présentons les news de l’immobilier les plus récentes

 

Le succès des Socimi !

Les 2 premières SOCIMI (Société d’Investissement Immobilier Cotée) espagnoles en 2018 sont Merlin Properties (11.8 Mds € d’actifs immobiliers) et Colonial (11,2 Mds €) : elles gèrent 5 fois plus d’actifs en valeur qu’en 2015. Loin derrière on trouve Hispania (2,8 Mds €) et Lar Espana (1,6 Mds €). Les SOCIMI ont été créés en 2013 par le Ministère des Finances sur le modèle des Reit (Real Estate Investment Trust) : exonération d’impôt sur les sociétés, cotisation en Bourse, distribution de 80% des dividendes. Ces sociétés louent leurs biens immobiliers, des bureaux, des centres et des locaux commerciaux, des hôtels, des entrepôts logistiques ou des logements.

 

Deux mois consécutifs de baisse des prix à Barcelone

Selon Idealista, cela fait deux mois de suite que les prix mensuels de l’immobilier résidentiel sont en baisse à Barcelone : -0,3% de juin à juillet après -0,2% de mai à juin… alors que sur ces deux mois, ils augmentaient de 3% à Valence, 2,8% à Madrid ou à Malaga, 2,7% à Alicante ou 1,8% à Séville. Sur une année, le contraste est encore plus important : à peine +2,1% de hausse à Barcelone quand Madrid fait +21,9%, Malaga +19,9%,  et Valence +15,2%. L’incertitude liée à la crise catalane fait que (1) les investisseurs immobiliers étrangers délaissent la capitale catalane au profit des autres grandes villes espagnoles, et (2) des propriétaires étrangers et espagnols décident de vendre leurs biens pour racheter en dehors de la Catalogne. Moins de demandes immobilières à Barcelone et une offre qui augmente génèrent naturellement une baisse des prix dans la capitale catalane. A noter que les prix des loyers à Barcelone enregistrent aussi une baisse annuelle de 3,4% en juin.

 

Louer en août 2018 coûte 8% de plus qu’en 2017

Selon le site immobilier Rentalia, la location touristique sur le littoral espagnol en août coûte en moyenne 31 € par personne et par nuit, soit 8,3% de plus que l’année dernière. Les 6 côtes les plus chères sont celles d’Ibiza (77 €/p/n en hausse de 26% !), de Mallorca (47 €/p/n, +5%), du Guipuscoa (45 €/p/n, +4%), de Barcelone (41 €/p/n, +15%), de Minorque (40 €/p/n, +6%) et Lanzarote (37 €/p/n, +18%). Les 6 côtes les moins chères sont celles de La Corogne (18 €/p/n, +3%) de Lugo (19 €/p/n, 0%), de Murcia (22 €/p/n, +5%), de Pontevedra (22 €/p/n, -3%), de Huelva (22 €/p/n, +3%) et des Asturies (23 €/p/n, -9%). Un couple avec deux enfants paiera presque 2200 € pour une semaine à Ibiza mais seulement 500 € pour La Corogne.

 

Barcelone dans le Top 20 mondial des villes les plus chères avec Airbnb

Bloomberg a classé plus d’une centaine de grandes villes mondiales par coût des locations Airbnb pour une nuit. Barcelone apparaît en 20ème position avec 151 $, pas si loin derrière Miami, première ville de la liste avec 205$. Si on se limite aux villes européennes, Barcelone est en 5ème position derrière Amsterdam (178 $), Edimbourg (166 $), Londres (154 $) et Dublin (152 $).

 

La Mairie de Madrid adopte sa loi sur les logements touristiques

Nous vous en avions parlé dans un article de mai 2018 (« Location Touristique en Espagne : marche arrière toute ! »), la Mairie de Madrid a adopté fin juillet le Plan spécial de régulation des appartements touristiques dans le centre de Madrid (« Plan Especial de Regulación de los pisos turísticos en los barrios centrales de Madrid »). Ce plan divise la ville en 3 zones, en fonction de la saturation en logements touristiques, et interdit les logements touristiques qui n’ont pas une entrée particulière.

 

Réformer dans le luxe peut rapporter 65% de plus !

Selon une étude du réseau immobilier Barnes Spain, réformer un appartement de luxe dans les zones privilégiées de Madrid ou Barcelone peut valoriser le bien de 65%. Ainsi un logement de 200 m2 dans ces zones qui vaudrait 1,2 millions € pourrait se vendre jusqu’à 2 millions € après une réforme. Cela s’explique par une forte demande de logement neuf ou réformé dans le marché de l’immobilier de luxe.

 

La SAREB met sur le marché 4200 logements

La SAREB, la banque qui a récupéré après la crise les actifs immobiliers toxiques du secteur bancaire espagnol, a mis sur le marché 4200 logements d’une ou deux chambres à un prix moyen de 85.000 €. Un quart des logements de ce parc coûtent moins de 60.000 €. Les deux-tiers des logements sont localisés dans la région de Murcie (1199 unités), en Catalogne (677), dans la Communauté Valencienne (639) et en Andalousie (405).

 

8000 entreprises de plus dans l’immobilier

Selon l’Institut de la Statistique espagnol (INE), le nombre d’entreprises du secteur immobilier a augmenté de 8000 unités en 2018, passant à 177.000. C’est 48.000 de plus qu’en 2013, année de retour à la croissance du secteur, et 59.000 de plus depuis 2008, année de la crise immobilière. La grande majorité se dédie à la location immobilière (125.000).

 

Sabadell vend 9,1 milliards € d’actifs immobiliers à Cerberus

Nouvelle opération dans le secteur immobilier en Espagne. Sabadell a conclu un accord avec Cerberus pour la vente de presque tout son actif immobilier, d’une valeur brute de 9,1 milliards d’euros. Il a été évalué à 3,9 milliards d’euros, soit une réduction de 57 sur sa valeur brute. Cerberus poursuit ainsi ses acquisitions immobilières en Espagne après l’acquisition fin 2017 de 80% des activités immobilières de BBVA pour 4 milliards €.

 

___________________________________

Vous voulez acheter un appartement ou une villa en Espagne pour y habiter, en faire votre résidence secondaire, ou réaliser un investissement locatif, nous pouvons vous conseiller, contactez-nous :

par mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier 

ou encore remplissez le formulaire en bas de page

Nous entrerons en contact avec vous pour vous donner les meilleurs conseils et trouver la villa ou l’appartement qui correspond à vos souhaits.

___________________________________

Toutes les News de l’Immobilier en Espagne depuis Octobre 2016.

Les News de l’immobilier en 2018

Les News Immobilières de Juillet 2018

Les News Immobilières de Juin 2018

Les News Immobilières de Mai 2018

Les News Immobilières d’Avril 2018

Les News Immobilières de Mars 2018

Les News Immobilières de Février 2018

Les News Immobilières de Janvier 2018

 

Retrouvez ici toutes les News de l’Immobilier de 2016 à 2018.

 

 

Les News de l’Immobilier Espagnol en Juillet 2018

Notre Chiffre du Mois : -0,2%

Info des news de l’immobilier : c’est la baisse des prix enregistrée à Barcelone entre mai et juin

Chaque mois, nous vous présentons les news de l’immobilier les plus récentes

 

Nouvelle baisse des prix à Barcelone en juin !

Les conséquences de la crise politique catalane se font encore ressentir : selon Idealista, les prix de l’immobilier à Barcelone ont baissé de 0,2% de mai à juin… alors que sur la même période, ils augmentaient de 1,8% à Madrid, 1,3% à Séville ou 1,2% à Malaga. Sur une année, le contraste est encore plus important : +3,5% de hausse à Barcelone quand Madrid fait +23,4%, Malaga +22,3%,  et Valence +14,9%. Ce sont surtout les investisseurs immobiliers étrangers qui délaissent la capitale catalane au profit des autres grandes villes espagnoles. Moins de demandes immobilières à Barcelone génèrent naturellement une baisse des prix.

 

Permis de construire en hausse de 23% à fin avril

Selon le Ministère du Logement, le nombre de nouveaux permis de construction est en très nette hausse sur les quatre premiers mois de 2018 avec 30.566 unités, soit + 22,9% de plus que sur la même période de 2017. Si cette tendance continue, il pourrait y avoir plus de 90.000 permis accordés sur l’année 2018, le chiffre le plus haut depuis 2010

 

News de Barcelone : 30% des nouveaux logements destinés au social

La Maire de Barcelone Ada Colau a obtenu du Conseil Municipal que les promoteurs réservent 30% des logements de leurs nouveaux projets immobiliers au secteur social. Cette mesure devrait entrer en vigueur dès l’automne prochain, et générer 300 à 400 logements sociaux par an. L’Association des Promoteurs de Catalogne (APCE) a dénoncé cette mesure en justice, car elle considère qu’elle « entrave son activité ». A l’inverse, les associations de locataires espèrent que cette mesure fera tâche d’huile dans les autres villes espagnoles.

 

12 fois plus d’acheteurs belges en 10 ans

6000 familles belges ont acquis un logement en Espagne en 2017,… 12 fois plus qu’en 2007 ! C’est la croissance la plus forte de toutes les clientèles étrangères. Ils sont attirés par le sud méditerranéen de l’Espagne, en particulier la région d’Alicante, de Malaga, d’Almeria ou de Murcia, où les prix sont presque deux fois moins chers qu’en Belgique avec presque deux fois plus de soleil !

 

Le boom immobilier durera au moins jusqu’en 2020

Les professionnels de l’immobilier espagnol s’accordent à dire que les années 2018, 2019 et certainement 2020 seront encore des années fastes pour le secteur avec de nouveaux records de vente, mais une croissance plus modérée. Ils reconnaissent aussi qu’il y a des zones à Madrid ou Barcelone où investir devient plus difficile. Mais dans d’autres régions d’Espagne, il y a encore de très bons investissements à réaliser. Les risques immobiliers pourraient provenir de l’étranger : forte hausse du prix du pétrole ou des taux d’intérêt, ou encore la chute des prix de l’immobilier à Londres, ce qui entraînerait la fuite des fonds internationaux du marché européen.

 

Projet de Méga-Hôtel de luxe dans le port de Malaga

Le conseil municipal de Malaga a approuvé la modification du Plan d’occupation des sols pour permettre la construction d’un hôtel de luxe de 150 mètres de haut dans le port de la ville. Le promoteur de l' »Hotel Suites Málaga Port » est Andalusian Hospitality II, propriété de l’investisseur qatari Abdullah Al Darwish. La surface de construction autorisée est de 45.000 m2 sur un plancher de 15.595 m2. Le futur hôtel proposera 352 chambres et fera partie des hébergements hôteliers les plus luxueux de la Méditerranée. Il comprendra aussi un centre commercial et un centre de loisirs. L’investissement du projet s’élève à 116 millions d’euros et son inauguration est prévue en 2023.

 

Caixabank vend 80% de ses actifs immobiliers à Lone Star

CaixaBank a vendu 12.800 millions d’euros d’actifs immobiliers au fonds d’investissement américain Lone Star et 100% du capital de Servihabitat, ce qui en fait l’une des transactions les plus importantes de l’année sur le marché. Caixabank conservera 20% de son activité immobilière.

 

Torbel Investments, une nouvelle Socimi de 2500 biens immobiliers

La société d’investissement immobilier (Socimi) Torbel deviendra dans les prochains jours la quatrième que le fonds Blackstone apporte au marché espagnol après Fidere, Albirana et Corona. Torbel possède près de 2 500 actifs immobiliers, pour une valeur marchande de 210 millions d’euros répartis essentiellement entre Madrid, la Catalogne et la Comunidad Valenciana. Torbel est devenue la 53ème Socimi du marché boursier espagnol.

 

Investissements immobiliers en hausse de 14% au second trimestre

L’investissement immobilier direct en Espagne a atteint 2.400 millions d’euros au deuxième trimestre 2018, un chiffre en hausse de 14% par rapport à 2017, et comparable à celui du premier trimestre 2018 (2450 millions). Le secteur le plus porteur est le commercial avec 950 millions d’euros, suivi de peu par le segment résidentiel avec 870 millions d’euros.

___________________________________

Vous voulez acheter un appartement ou une villa en Espagne pour y habiter, en faire votre résidence secondaire, ou réaliser un investissement locatif, nous pouvons vous conseiller, contactez-nous :

par mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier 

ou encore remplissez le formulaire en bas de page

Nous entrerons en contact avec vous pour vous donner les meilleurs conseils et trouver la villa ou l’appartement qui correspond à vos souhaits.

___________________________________

Toutes les News de l’Immobilier en Espagne depuis Octobre 2016.

Les News de l’immobilier en 2018

Les News Immobilières de Juin 2018

Les News Immobilières de Mai 2018

Les News Immobilières d’Avril 2018

Les News Immobilières de Mars 2018

Les News Immobilières de Février 2018

Les News Immobilières de Janvier 2018

Les News de l’immobilier en 2017

Les News Immobilières de Décembre 2017

Les News Immobilières de Novembre 2017 – Spécial Crise en Catalogne

Les News Immobilières d’Octobre 2017

Les News Immobilières de Septembre 2017

Les News Immobilières d’Août 2017

Les News Immobilières de Juillet 2017

Les News Immobilières de Juin 2017

Les News Immobilières de Mai 2017

Les News Immobilières d’Avril 2017

Les News Immobilières de Mars 2017

Les News Immobilières de Février 2017

Les News Immobilières de la Quinzaine (Jan. 2017 II)

Les News Immobilières de la Quinzaine (Jan. 2017 I)

Les News de l’immobilier en 2016

Les News Immobilières de la Quinzaine (Dec. 2016 II)

Les News Immobilières de la Quinzaine (Dec. 2016 I)

Les News Immobilières de la Quinzaine (Nov. 2016 II)

Les News Immobilières de la Quinzaine (Nov. 2016 I)

Les News Immobilières de la Quinzaine (Oct. 2016 II)

Retrouvez ici toutes les News de l’Immobilier.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

 

 

Les News Immobilières de Juin 2018 en Espagne

Notre Chiffre du Mois : 3,2 millions €

C’est le prix que s’est vendue… une île des Baléares !

Chaque mois, nous vous présentons

les informations les plus récentes

sur l’Immobilier en Espagne

 

Une île des Baléares vendue pour… 3,2 millions € !

L’Archipel des Baléares ne se limite pas aux 4 îles que vous connaissez, Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera. Il y a aussi des îlots comme l’Isla del Aire, l’Isla de Espardell, les îlots d’Espalmador, de Tagomago, de Cabrera, de Conillera, La Dragonera  et de plus petits encore comme la Isla de Colom distante d’environ 200 m de l’île de la côte nord-est de Minorque. C’est ce dernier îlot qui s’est vendu 3,2 millions € à l’homme d’affaires américain d’origine cubaine Alex Meruelo. Sa superficie est de 583.000 m2 et tout son territoire fait partie du Parc Naturel de S’Albufera. Il présente deux belles plages de sable fin, abritées, le long de sa côte ouest, en face de la côte minorquine. L’île avait été mise à prix à 5,7 millions € en 2010 par les anciens propriétaires ; elle avait été acquise aux enchères par cette famille en 1904 pour 7.850 pesetas de l’époque (réactualisé, ça représenterait environ 50.000 € aujourd’hui). L’Ile compte deux maisons, l’une du 18ème siècle de 100 m2, et l’autre en bois plus récente.

 

Les étrangers ont acheté plus de 100.000 logements en Espagne en 2017, un record

Selon le Conseil du Notariat, les étrangers (résidents et non-résidents) ont acquis 100.095 logements en Espagne, soit près de 19% du parc immobilier vendu cette année en Espagne, et 14% de plus qu’en 2016. A noter que ce volume d’achat est un record pour la clientèle étrangère et que 53% des acheteurs étrangers sont des résidents. Les étrangers ont privilégié, comme les années précédentes, les îles et la zone littorale méditerranéenne : dans certaines provinces, ils représentent plus de 40%, voire la moitié des acheteurs, comme à Alicante. Les principaux acheteurs sont d’abord Britanniques (14% des achats étrangers, surtout dans le sud), puis Français (9%, surtout en Catalogne), Allemands (8%, très présents aux Baléares), Roumains (7% presque tous résidents), Belges (6%), Marocains, Suédois et Chinois (5% chacun). Dans l’un de nos prochains articles, nous ferons une étude complète sur ce sujet.

 

Marché immobilier résidentiel en Espagne : 74 milliards € en 2017

Selon le Ministère du Développement, le marché de la vente de logements résidentiels en Espagne en 2017 a représenté 73.850 millions d’euros, un chiffre supérieur de 21% à 2016. C’est aussi le plus élevé depuis 2010 (80.600 millions d’euros) et le double de celui enregistré en 2013, l’annus horribilis du secteur, avec 38.100 millions d’euros. Cela représente 532.000 transactions immobilières, un chiffre qui dépasse de loin les 458.000 en 2016 et 300.500 de 2013. L’immobilier neuf représente moins de 20% de ce marché. Le volume de transactions le plus élevé est à Madrid puis en Catalogne.

 

En avril, hausse des transactions de 11,6% et baisse des prix de 0,9%

Le Conseil du Notariat a recensé 48.415 logements vendus en avril, soit une hausse de 11,6% par rapport à avril 2016. En parallèle, le prix du mètre carré a baissé de 0,9% sur la même période. En données corrigée des variations saisonnières, la hausse des ventes n’est plus que de 5,3%. Le nombre de prêts hypothécaires pour l’acquisition d’un logement a augmenté de 20,4% et le montant moyen de ces prêts est de 137.000 euros (-3,3%). Le pourcentage de logements financés par un prêt hypothécaire est de 47% et le montant du prêt représente en moyenne 75% du prix.

 

Malaga vers une année immobilière record en 2018

Selon Savills Aguirre Newman, les transactions immobilières devraient atteindre un niveau record en 2018 à Malaga avec plus de 20.000 ventes. Depuis 2 ans, Malaga exerce une forte attractivité sur les promoteurs immobiliers et les fonds d’investissement. Le secteur de l’immobilier et de la construction progresse plus rapidement à Malaga qu’à Séville, capitale de l’Andalousie, avec, en 2017, un total de 5.236 logements commencés à Malaga contre 2 980 à Séville, et 2 580 logements achevés à Malaga contre 1 511 à Séville.

 

Les prix des loyers en hausse de 12,6% en mai à Valence

Selon le site immobilier Fotocasa, les prix des locations à Valence ont enregistré une hausse de 12,6% en mai 2017 par rapport à mai 2016. Mais le prix moyen du m2 loué de 6,50 €, est toujours inférieur de 20% au maximum de 2007 à 8,10 €. Les quartiers de Valence où les hausses de loyers sont les plus élevées sont Benimaclet (+23%), Poblats Marítims (+17%), Algirós (+16%) et Patraix (+14%). Cette situation est complètement différente dès qu’on s’éloigne de Valence où la hausse des prix est beaucoup plus faible.

 

Testa acquiert 1 329 logements immobiliers de CaixaBank pour 207 millions €

La société cotée d’investissement immobilier (socimi) Testa Residencial a acquis 1329 logements de BuildingCenter, une filiale immobilière du groupe CaixaBank, pour 207 millions d’euros. Se basant sur les contrats de location en cours (92% du parc acquis), la socimi estime que ces logements dégageront un revenu annualisé de 8,5 millions € à partir du 1er juin.

 

Hausse de 9,5% du nombre de visiteurs à la Foire Immobilière de Madrid 

Le Salon Immobilier de Madrid (Sima) a fermé ses portes le 3 juin avec une hausse de 9,5% du nombre de visiteurs par rapport à l’édition de 2017. Le Sima, qui a fêté sa XXème édition, a augmenté la surface d’exposition de 12%, à 14.500 mètres carrés, et de 13% le nombre d’exposants, à près de 300.

 

Garantify, un outil indispensable pour les agences et les propriétaires

La start-up barcelonaise Garantify a mis en place le premier certificat de solvabilité des futurs acheteurs ou locataires immobiliers. L’entreprise analyse une série de données transmises par le client et émet un certificat correspondant à sa réelle capacité financière. Un gain de temps pour les agences immobilières qui peuvent proposer des biens qui correspondent au client. Et une sécurité pour les propriétaires qui bénéficient d’une garantie de paiement avec le second produit de l’entreprise, une assurance contre les impayés.

 

Et voici le modèle de déclaration 179 pour contrôler les locations touristiques

Le Ministère des Finances a créé le modèle de déclaration numéro 179 que tous les intermédiaires doivent présenter chaque trimestre pour les locations touristiques, qu’elles soient privées ou professionnelles. Le modèle a été publié au Journal Officiel et établit le type de données à fournir et à quelle fréquence, ainsi que l’objet de cette fiscalisation : prévenir la fraude fiscale dans une activité en forte croissance, et ce parallèlement à la réglementation mise en place par les grandes villes. Toutes les personnes et les entreprises qui fournissent un service d’intermédiation à des fins touristiques, que ce soit à titre onéreux ou gratuit, sont concernées.

___________________________________

Vous voulez acheter un appartement ou une villa en Espagne pour y habiter, en faire votre résidence secondaire, ou en faire un investissement locatif, nous pouvons vous conseiller, contactez-nous :

par mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier 

ou encore remplissez le formulaire en bas de page

Nous entrerons en contact avec vous pour vous donner les meilleurs conseils et trouver la villa ou l’appartement qui correspond à vos souhaits.

___________________________________

Les NEWS précédentes de l’Immobilier en Espagne :

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________