Archives du mot-clé résidence secondaire

Le Top 15 de nos Conseils sur l’Immobilier en Espagne

Un résumé de nos 15 articles de conseils les plus lus sur l’immobilier en Espagne. Quels sont les pièges les plus courants à l’achat et comment les éviter ? Une résidence secondaire en Espagne, pourquoi pas ? Quel est le coût réel de l’immobilier espagnol ? Acheter ou Louer ? Quels sont les avantages d’un conseiller immobilier ? Quelle est la fiscalité sur l’immobilier en Espagne? Que faut-il savoir sur les contrats de location en Espagne ? Comment se protéger de la chaleur en été ? Où et comment obtenir le NIE ? Des superficies différentes ? Et de nombreuses autres réponses aux questions que vous vous posez…

Si vous voulez lire un article dans son intégralité, il vous suffit de cliquer sur le titre. Les articles sont classés du plus lu au moins lu.

 

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Premier épisode : avant l’achat…

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Second épisode : pendant l’achat…

Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un logement en Espagne ? Troisième épisode : après l’achat…

Les francophones, et les Français en particulier, pensent qu’on achète un logement en Espagne de la même manière que dans chacun de leurs pays respectifs. C’est une grosse erreur car les législations, les normes et les procédures d’acquisition d’un bien immobilier en Espagne sont très différentes… sans compter les arnaques !

Cette série de 3 articles présente la liste la plus complète des principales difficultés, des différents pièges, et même des arnaques, auxquels peuvent être soumis les candidats lors de l’achat d’un logement en Espagne,  avant, pendant et après l’achat.

Pour éviter ces désagréments, notre principale recommandation est que vous vous fassiez accompagner par un Conseiller en Immobilier francophone. Il est chargé de visiter et de sélectionner des biens immobiliers qui correspondent à vos désirs, il est responsable de la négociation du prix de la vente, du contrôle des aspects juridiques et contractuels, il est aussi facilitateur du financement et, éventuellement gestionnaire des prestations ou les travaux liés au logement, une fois l’achat réalisé. Nous sommes à votre disposition pour réaliser cette prestation qui vous fera économiser du temps et de l’argent, et qui vous évitera souvent de gros ennuis. N’hésitez pas à nous contacter. Envoyez-nous un mail à espagnimmo@yahoo.comun message privé sur notre page facebook espagnimmobilier ou remplissez le formulaire en fin d’article.

Le VRAI coût de l’immobilier en Espagne !

Que vous soyez acheteur ou vendeur d’un bien immobilier en Espagne en 2018, vous aurez toujours des charges, impôts et taxes à payer sur la transaction réalisée. Pour l’achat, cela variera notamment en fonction de la nature du bien, logement ancien ou logement neuf, et de la région où vous l’achetez. Le total des frais pour l’acheteur pourra atteindre jusqu’à 13% de la valeur du bien. N’oubliez pas que l’Espagne, c’est un pays et 17 régimes fiscaux différents, chaque communauté autonome gérant ses impôts immobiliers.

Nos 7 Conseils Avant d’Acheter un Bien Immobilier en Espagne

Vous désirez acheter un appartement, une villa ou un terrain en Espagne mais … Vous habitez à l’étranger ? Vous ne parlez pas espagnol ? Vous n’avez pas le temps ou l’envie de vous lancer dans des recherches longues et fastidieuses ? Vous ne dominez pas le marché immobilier ni la législation espagnole ? Vous ne voulez prendre aucun risque ?

Et si vous achetiez une résidence secondaire en Espagne ?

Il est encore possible de faire de très bonnes affaires dans l’immobilier en Espagne. Le tourisme explose et l’économie continue de croître. Les banques continuent de liquider, l’immobilier prend de la valeur chaque année et les rentabilités des locations ne cessent d’augmenter.

8 erreurs à ne pas faire lors de l’achat de votre bien immobilier en Espagne …

L’achat d’un bien immobilier en Espagne est une opération complexe pour un francophone ou un étranger. Souvent, les acheteurs méconnaissent ou sous-estiment certains éléments. Alors, quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre et comment les éviter ?

Le saviez-vous ? L’Espagne, un pays presque sans taxes immobilières !

Vous vivez en France et vos taxes d’habitation et foncières ont encore augmenté et atteignent des sommes vertigineuses. Alors choisissez l’Immobilier en Espagne où vous paierez deux fois moins de taxes foncières et où la taxe d’habitation … n’existe pas !

Tout ce que vous devez savoir sur les contrats de location en Espagne

Avec la hausse des prix à la vente dans l’immobilier en Espagne, la location immobilière est privilégiée par les jeunes espagnols, mais aussi par les nouveaux arrivants francophones. Alors que faut-il savoir sur les contrats de location en Espagne pour les nouveaux locataires ?

Acheter ou Louer en Espagne ?

Vous venez d’arriver en Espagne et vous avez trouvé votre petit lieu de paradis ! Alors Acheter ou Louer ? Quels sont les avantages et les inconvénients de l’achat immobilier ou de la location immobilière en Espagne ? 

L’immobilier en Espagne : Pourquoi ?

Investir dans l’immobilier en Espagne, c’est un rêve qui peut devenir réalité. Vos avantages pour un investissement immobilier en Espagne : la douceur du Climat, des prix Attractifs, une Rentabilité évidente, un Niveau de Vie amélioré et un Accès favorisé.

Boom du Conseil Personnel en Immobilier en Espagne

Vous avez le projet d’acheter un appartement, une maison, un pied à terre, un investissement locatif en Espagne ? Vous n’avez pas le temps, vous n’êtes pas sur place ou vous souhaitez simplement passer par un intermédiaire professionnel afin de garantir vos intérêts ? Vous pouvez alors vous adresser à une profession en pleine expansion en Espagne, le Conseiller Personnel en Immobilier (« asesor personal inmobiliario » en espagnol ou « real estate shopper » en anglais)

Attention au m2 espagnol ! Il est plus petit que le m2 francophone !

La méthode de calcul de la superficie d’un appartement ou d’une maison est différente en Espagne. Un logement en Espagne annoncé avec une superficie de 150 m2 peut s’avérer être un logement d’une surface utile de 130 m2 ou d’une surface habitable de 120 m2, voir moins. 

11 Astuces pour se protéger naturellement de la chaleur dans un logement en Espagne et … ailleurs !

Fermez vos volets pendant la journée. Ouvrez vos fenêtres à la tombée de la nuit. Filmez vos vitres ! Retirez vos tapis. Éviter toute source de chaleur interne. Un drap mouillé devant votre fenêtre. De l’eau sur le sol. Des plantes, des plantes, des plantes. Glace et ventilateur. Buvez et rafraîchissez votre corps ! Mangez frais.

Le NIE, le sésame pour l’immobilier en Espagne

L’obtention du NIE est le passage obligé pour l’acquisition d’un bien immobilier en Espagne. C’est un numéro personnel unique et exclusif que la Direction Générale de la Police assigne aux étrangers.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

3 moyens pour le faire :

1. envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

2. ou rédigez un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

3. ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________

 

 

 

Publicités

Nos 12 clefs pour votre appartement sur le littoral espagnol

Avec la sortie de la crise immobilière depuis 2014, les appartements sur le littoral espagnol reviennent à la mode, surtout pour leur utilisation en résidence secondaire ou en location touristique.

 

I. Pourquoi un retour des investisseurs sur le littoral en Espagne ? 

Les premières années après la crise, l’investissement immobilier des ménages s’est concentré principalement dans le remplacement des logements : un propriétaire vendait son logement pour en acheter un autre qui correspondait plus à ses besoins actuels, et généralement la différence était payée par ses économies. Cela a duré jusqu’à la mi-2016.

Puis ont commencé les achats neufs et d’occasion dans les grandes capitales, comme Madrid ou Barcelone. Et c’est à ce moment-là aussi qu’a débuté l’intérêt pour les zones littorales reconnues et celles qui bénéficiaient de prix modérés. L’investissement sur la côte est d’abord le fait des acheteurs étrangers, suivis par les familles espagnoles. Le niveau d’endettement des ménages espagnols a considérablement diminué au cours de ces années et c’est aujourd’hui que la demande domestique est prête à investir dans la côte.

Les achats ont aussi été stimulés par le boom des locations touristiques impulsé par l’arrivée des plates-formes spécialisées, type Airbnb, en Espagne. L’offre locative touristique a ainsi triplé au cours des trois dernières années.

 

II. Quel est le meilleur investissement à réaliser ?

Le meilleur investissement sur le littoral est d’abord celui qui est destiné à profiter du logement acquis, trop souvent ces appartements ne sont occupés que quelques semaines par an. Il est vrai que la valorisation des actifs du littoral à long terme est assurée.

Dans le cas d’une résidence secondaire, un partage mixte, utilisation et  jouissance du bien par le propriétaire pendant une partie de l’année et  location touristique du logement pendant quelques mois, nous semble la formule la plus intéressante. Elle est à privilégier dans les zones où il y a une demande touristique importante et une faible saisonnalité.

 

III. Quels éléments doivent être pris en compte lors de l’achat ?

L’élément le plus important est l’emplacement. Comme le disent les Anglais, « location, location, location » (« emplacement, emplacement, emplacement »).

Ensuite l’accès si vous achetez un appartement comme résidence secondaire : combien de temps de trajet depuis votre résidence principale ? Y-a-t-il un aéroport à proximité et des fréquences aériennes suffisantes ? Avez-vous besoin d’un véhicule localement pour vous déplacer ?

Puis l’orientation de la maison : au sud, vue sur mer, mais aussi un espace frais pour l’été. Les points de vue et les environs sont également importants, ainsi que les infrastructures de la zone.

Faire une analyse du marché local, en particulier des prix, est obligatoire. Une première analyse peut être réalisée avec les sites immobiliers proposant des logements aux caractéristiques similaires. Des sociétés sont aussi spécialisées dans les évaluations du prix des logements.

Enfin, il est très important de connaître la situation de l’immeuble (dernière rénovation, travaux à réaliser, etc), les conditions et règles communautaires (dans le cas d’un appartement en copropriété) et les coûts d’entretien et de maintenance (électricité, eau, piscine, jardin, frais de copropriété, etc).

 

IV. Quelles sont les types d’appartements les plus appropriés pour investir ?

Les plus recherchés sont de petits appartements (entre 60 et 100 m2) avec deux ou trois chambres, deux salles de bains, une terrasse et une belle vue (une terrasse est un plus). Cela dépendra aussi de la zone et de l’utilisation. Il peut aussi s’agir d’un studio ou d’un appartement avec une chambre et salle de bain, les plus faciles à louer pour un usage touristique.

 

V. Que privilégier : l’appartement sans travaux ou à réformer ?

Si vous achetez un logement qu’il faut réformer, cela peut vous coûter moins cher, y compris en y rajoutant les coûts des travaux. Mais cela peut devenir aussi une prise de tête et prendre plus de temps que prévu. Il faut soit déléguer le suivi, soit suivre les travaux, soit les réaliser soi même, ce qui est difficile si on réside à l’étranger. Cela dépend principalement de votre budget initial et de votre disponibilité.

Avant de prendre la décision d’acquérir un appartement à rénover, vous devez absolument avoir une idée très précise de tous les travaux à réaliser pour éviter des surprises coûteuses en temps et en argent. Sinon les économies d’investissement, qui pouvaient être comprise entre 10% et 20%, peuvent se transformer très rapidement en … surcoûts !

Et un conseil, ne vous improvisez pas électricien, plombier ou carreleur !

 

VI. Peut-on investir plus dans sa résidence secondaire que dans sa résidence principale ?

Ces dernières années, de plus en plus de familles investissent plus dans leur résidence secondaire que dans leur résidence principale. A priori, cette décision ne semble avoir aucun sens, mais elle peut s’avérer juste dans certains cas. Par exemple, pour des personnes ou des familles qui pourraient commencer à passer plus de temps dans leur résidence secondaire dans un futur proche : c’est le cas des personnes proches de la retraite et/ou des professions libérales ou des auto-entrepreneurs qui, avec des enfants déjà adultes, souhaitent passer plus de temps sur le littoral, leur mode de vie leur permettant de travailler à distance de n’importe quel zone de résidence, et ceci grâce aux nouvelles technologies.

 

YII. Quelles seront les zones qui  se valoriseront le plus dans le futur ?

Les zones littorales les plus traditionnelles telles que la Costa del Sol, les îles Baléares et les îles Canaries ont été les premières à attirer les investisseurs et les prix y sont déjà élevés. Les autres zones littorales, Malaga, Cadix, Alicante, Murcie et Valence, ont le plus fort potentiel de croissance à court terme.

Mais en général, toutes les zones littorales espagnoles se valoriseront.

 

VIII. Est-il préférable de louer toute l’année ou seulement en été ?

La rentabilité est plus faible si vous louez toute l’année, mais le revenu est stable et sûr. La rentabilité peut augmenter si  votre appartement est loué à certaines périodes de l’année, en particulier pendant la saison estivale, les plates-formes de location touristique spécialisées ayant facilité les locations pour de courtes périodes. Mais attention aux frais de gestion et aux délais de nettoyage et de préparation des logements avant l’arrivée des nouveaux locataires.

Cela dépendra aussi de la législation de chaque communauté concernant les locations touristiques, du niveau de la demande et de l’offre en période estivale et de la saisonnalité de la zone.

 

IX. Quelle rentabilité peut-on obtenir avec ce type d’investissement ?

La rentabilité locative annuelle peut varier de 3% à 8%. À cela, se rajoute la rentabilité pour la valorisation de l’appartement qui peut doubler la rentabilité précédente !

 

X. Quel est le profil de l’acheteur qui investit sur le littoral ?

Il est d’abord espagnol, âgé de 35 à 55 ans et son appartement sur le littoral sera sa résidence principale.

Mais le nombre et le poids des étrangers ne cessent de croître : selon les statistiques notariales de 2016, avec 53.500 achats, les étrangers représentent plus de 13% des achats de logements en Espagne (6% en 2011), et plus de 20% dans les nombreuses zones littorales (9 étrangers sur 10 choisissent le soleil et la plage) : dans la Province d’Alicante, 43% des acquisitions immobilières sont faites par des étrangers, aux Canaries et aux Baléares, ils représentent plus du tiers des achats immobiliers… Des clients plutôt britanniques dans le sud, et plutôt français dans le nord, mais les autres nationalités sont aussi très présentes : Allemands (Baléares), Belges, Italiens, Suisses, Hollandais, Suédois, Russes, mais aussi Américains, Algériens, Marocains, etc

 

XI. Quelle est la meilleure façon d’investir ?

Les taux d’intérêt sont à des niveaux historiquement bas et donc les emprunts sont à privilégier. S’il s’agit d’un emprunt à long terme (au moins 10 ans), prenez une hypothèque à taux fixe et détaillez ces coûts fixes. Les banques sont plus strictes pour les concessions de prêts, mais si les exigences de solvabilité sont respectées, elles offrent jusqu’à 80% de la valeur d’achat ou d’évaluation du bien.

 

XII. Quel est le meilleur indicateur pour continuer à investir sur le littoral ?

Le meilleur indicateur est celui du volume d’achat et de vente des étrangers. Ce sont eux qui ont commencé à acheter lorsque les prix étaient bas, et ce sont eux qui arrêteront d’investir lorsque les prix seront hauts. Dans les statistiques d’achat et de vente par les étrangers, nous pouvons noter comment en 2006, juste avant la crise, leur nombre commence à diminuer puis, en 2009 et 2010, il se stabilise et il recommence à augmenter à partir de 2011.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

 

 

Et si vous achetiez une résidence secondaire en Espagne ?

Les bonnes affaires dans l’immobilier en Espagne existent encore. L’immobilier espagnol prend de la valeur chaque année et sa rentabilité locative ne cesse d’augmenter. Investir dans une résidence secondaire en Espagne est un excellent placement, presque sans impôts locaux !

Les francophones raffolent de l’Espagne : en 2017, on estime qu’ils seront près de 20 millions à y avoir séjourné. Et presque tous reviennent, quelques uns pour y vivre, d’autres avec l’envie d’y acquérir une résidence secondaire…

Est-ce vraiment une bonne idée ? Evidemment, tout dépend de votre budget, de vos besoins et de vos envies. Il faut reconnaître que l’Espagne présente un grand nombre d’atouts pour les francophones en mal de résidences secondaires au bord de la mer.

Tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un pied à terre en sur la côte d’Azur ou sur la côte Atlantique. Et le gros avantage de l’Espagne, en dehors du soleil toute l’année, c’est que l’on y bénéficie d’un rapport qualité prix imbattable en termes d’immobilier pour ceux qui veulent être au bord de la mer et profiter du soleil, sans oublier ses trésors architecturaux.

Un marché animé par les investisseurs étrangers

La bonne nouvelle c’est que l’on peut encore y réaliser de très bonnes affaires immobilières… même si le marché espagnol a redémarré depuis 3 ans. A l’échelle du pays, la crise espagnole est belle et bien terminée. Les prix avaient chuté en moyenne de 30% entre 2008 et 2013. Ils sont ensuite repartis à la hausse, de manière très significatives à Barcelone, Madrid ou aux Baléares, et plus modérée dans le reste de l’Espagne.

Bien sûr, il s’agit de moyenne. Le marché de la résidence secondaire est animé surtout par des investisseurs étrangers. Entre 2008 et 2015, la part d’investisseurs étrangers à acheter de l’immobilier en Espagne a été multipliée par 2,5.

Des prix encore très attractifs

Aujourd’hui, on estime à 300.000 le nombre de Français propriétaires en Espagne, dont 40.000 à Barcelone. En Catalogne, la région la plus prisée de par sa proximité avec nos frontières, 40% des transactions avec les étrangers sont effectuées avec des Français.

Bonne nouvelle : il y a encore beaucoup de produits à la vente et les prix restent très attractifs.

Les prix sont nettement moins élevés en Espagne que dans les pays francophones, France, Belgique ou Suisse. Pour moins de 200.000 euros vous pouvez vous acheter un appartement de 80 à 100 mètres carrés à Valence, Alicante ou sur la côte andalouse. Pour une villa dans les mêmes régions, il vous faut un budget de 250.000 à 350.000 euros, voire 400.000 si vous voulez une piscine.

Une fiscalité locale très réduite

Autre bonne nouvelle : la fiscalité y est très attractive avec, en particulier, … l’absence de taxe d’habitation !

Où acheter ?

Les prix ont commencé à remonter à Barcelone, et il devient plus difficile d’y réaliser de belles affaires, mais la rentabilité y est très élevée. En revanche, il y a encore nombre d’opportunités à saisir sur la Costa Brava. Plus au sud, vous pouvez viser aussi la Costa del Sol, la région d’Alicante, de Malaga ou de Tarragone.

L’important lorsque l’on achète en Espagne, c’est d’être en bord de mer, car vous pourrez louer très facilement. Il y a une grosse demande de biens proches de la plage ou de villas avec piscine. La location meublée (AirBnb et autres) a le vent en poupe.

Le bon plan, c’est une copropriété avec de petits immeubles ou une villa avec piscine pas trop loin de la plage et à moins d’une heure d’un aéroport. Là, vous pourrez profiter de votre maison de vacances, y aller en famille avec vos enfants en bas âge ou vos ados, envoyer seuls les plus grands, vous procurer des revenus en mettant en location lorsque vous n’y êtes pas, et puis bien sûr, vous pourrez aussi y passer six mois ou plus lorsque vous prendrez votre retraite.

Si vous avez les moyens

Et si vous avez de très gros moyens, vous pouvez aussi acquérir des villas de luxe parmi les plus belles qui existent en Europe. Et vous pouvez aussi, si vous n’êtes pas européen, obtenir une carte de résident pour vous et votre famille si vous investissez plus de 500.000 €.

Faites vous conseiller

Mais attention, avant de vous lancer, sachez que l’acquisition d’un bien immobilier obéit à des règles différentes en Espagne que dans les pays francophones. Et il est toujours judicieux de se faire assister.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

Offrez-vous une résidence secondaire en Espagne

Il est encore possible de faire de très bonnes affaires dans l’immobilier en Espagne. Le tourisme explose et l’économie continue de croître. Les banques continuent de liquider, l’immobilier prend de la valeur chaque année et les rentabilités des locations ne cessent d’augmenter.

Les Français raffolent de l’Espagne : en 2016, ils ont été 12 millions à s’y rendre en vacances. Les Belges et les Suisses sont aussi très nombreux. Et tous reviennent souvent avec l’envie d’y acheter une résidence secondaire… 

Est-ce vraiment une bonne idée ? Evidemment, tout dépend de votre budget, de vos besoins et de vos envies. Mais à priori, il faut reconnaître que l’Espagne présente un grand nombre d’atouts pour les francophones en mal de résidences secondaires au bord de la mer.

Parce que ce qui est sûr, c’est que tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un pied à terre en sur la côte d’Azur ou sur la côte Atlantique. Et le gros avantage de l’Espagne, en dehors du soleil toute l’année, c’est que l’on y bénéficie d’un rapport qualité prix imbattable en termes d’immobilier pour ceux qui veulent être au bord de la mer et profiter du soleil.

Un marché animé par les investisseurs étrangers

La bonne nouvelle c’est que l’on peut y réaliser de très belles emplettes immobilières… Même si le marché espagnol redémarre. A l’échelle du pays, la crise espagnole est belle et bien terminée. Les prix ont chuté en moyenne de 30% entre 2008 et 2013, selon une  récente étude du Crédit Foncier. Depuis 2014, le volume de vente a bondit de 33% mais les prix n’ont progressé que de 7% en 2 ans.

Bien sûr, il s’agit de moyenne. Le marché de la résidence secondaire lui repart tout doucement. Il est animé surtout par des investisseurs étrangers. Entre 2008 et 2015, la part d’investisseurs étrangers à acheter de l’immobilier en Espagne a été multipliée par 2,5.

Les prix restent attractifs

Aujourd’hui, on estime à 300.000 le nombre de Français propriétaires en Espagne, dont 40.000 à Barcelone. En Catalogne, la région la plus prisée de par sa proximité avec nos frontières, l’an passé 40% des transactions ont été effectuées avec ou par des Français.

Bonne nouvelle : il y a beaucoup de produits à la vente et les prix restent très attractifs.

A partir 200.000 euros vous pouvez vous acheter un appartement de 80 à 100 mètres carrés sur la Costa Brava. Pour une jolie maison, il faut un budget de 250.000 à 350.000 euros, voire 400.000 si vous voulez une piscine. Au Baléares, c’est plus loin, mais vous pouvez acquérir une maison avec terrasse et jardin pour 300.000 euros. Plus au sud, à Alicante, vous trouvez encore des logements de 100 m2 en bord de mer pour moins de 150.000 €.

Autre bonne nouvelle : la fiscalité y est très attractive avec, en particulier, … l’absence de taxe d’habitation !

Où acheter ?

Les prix ont commencé à remonter à Barcelone, et il devient difficile d’y réaliser de belles affaires. En revanche, il y a encore nombre d’opportunités à saisir sur la Costa Brava. Plus au sud, vous pouvez viser aussi la Costa del Sol, la région d’Alicante, de Malaga ou de Tarragone.

L’important lorsque l’on achète en Espagne, c’est d’être en bord de mer, car vous pourrez louer très facilement. Il y a une grosse demande de biens proches de la plage ou de villas avec piscine. La location meublée a le vent en poupe. En 2010, 70% des touristes étrangers qui venaient en Espagne étaient logés à l’hôtel, ils n’étaient plus que 30% en 2014.

Le bon plan, c’est une copropriété avec de petits immeubles ou une villa avec piscine pas trop loin de la plage à une heure d’un aéroport. Là, vous pourrez profiter de votre maison de vacances, y aller en famille avec vos enfants en bas âge ou vos ados, envoyer seuls les plus grands, vous procurer des revenus en mettant en location lorsque vous n’y êtes pas, et puis bien sûr, vous pourrez aussi y passer six mois ou plus lorsque vous prendrez votre retraite.

Et si vous avez de très gros moyens, vous pouvez aussi acquérir des villas de luxe parmi lesquelles les plus belles qui existent en Europe.

Mais attention, avant de vous lancer, sachez que l’acquisition d’un bien immobilier obéit à des règles différentes en Espagne que dans les pays francophones. Et il est toujours judicieux de se faire assister. Avec plus de 20 ans d’expérience dans le marché, nous pouvons vous aider pour toutes vos démarches depuis la recherche d’un bien jusqu’à la signature finale. Laissez nous un message avec vos coordonnées et nous rentrerons en contact avec vous. N´hésitez pas ! Avec nous, vous découvrirez que l’Espagne est la France heureuse 🙂

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous :

un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________