Archives du mot-clé notaire

Hausse annuelle de 13,5% des ventes de logements en 2016 (Notariat)

Le marché domestique immobilier en Espagne est en forte hausse selon la dernière publication du Conseil Général du Notariat espagnol  : le nombre de transactions immobilières a augmenté de 13,5% en 2016.

458.781 ventes immobilières (363.199 appartements et 95.582 villas) ont été enregistrées par les notaires en 2016, soit 13,5% de plus qu’en 2015. Cette hausse est de 14,3% pour les villas, et de 13,3% pour les appartements mais, pour ces derniers, les notaires enregistrent une tendance opposée entre l’ancien et le neuf : le nombre de transactions des appartements anciens augmente de 16,1% tandis que le nombre de transactions des appartements neufs chute de 7,6% !

A noter que la hausse du nombre de ventes immobilières est de +50% par rapport à 2013.

Le prix des logements au m2 est en moyenne 1309 €/m2, soit une augmentation de 2,4% par rapport à 2015. Dans les appartements, la hausse est de 2,9% à 1446 €/m2 et dans les villas de 1% à 1040 €/m2.

Le marché hypothécaire en 2016 a accompagné la croissance du marché immobilier espagnol :

  • hausse de 18,5% du nombre des nouveaux emprunts pour l’acquisition d’un logement en comparaison avec l’année 2015. La valeur moyenne de ces emprunts a augmenté de 3,3% à 131.187 €.
  • hausse de 15,9% du nombre des nouveaux emprunts pour la construction d’un logement en comparaison avec l’année 2015. La valeur moyenne de ces emprunts a augmenté de 21,2% à 292.046 €.

Dernière donnée fournie par les notaires : 44,5% des logements acquis en 2016 ont bénéficié d’une hypothèque à hauteur de 77,2% de la valeur du bien.

Le Conseil du Notariat en Espagne conclut que « le marché immobilier espagnol consolide ainsi la reprise observée depuis 2014. La tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2017 ».

Les achats immobiliers des étrangers en Espagne ont augmenté de 20% au premier semestre 2016

Selon le Consejo General del Notariado (Conseil général du notariat espagnol), les achats immobiliers en Espagne des étrangers ont augmenté de 20% au premier semestre 2016, atteignant 43.519 unités. La moitié de ces transactions sont réalisées par des étrangers non résidents.

Par nationalité, les principaux acheteurs sont :

  • les Britanniques (8.282 acquisitions au 1er semestre ; 19,0% des achats étrangers)
  • les Français (3.479 ; 8,0%)
  • les Allemands (3.413 ; 7,8%)
  • les Italiens (2.815 ; 6,5%)
  • les Suédois (2.579 ; 5,9%)
  • les Roumains (2.501 ; 5,7%)
  • les Belges (2.420 ; 5,6%)
  • les Marocains (2.061 ; 4,7%)
  • les Chinois (1.976 ; 4,5%)
  • les Russes (1.278 ; 2,9%)

Le prix moyen au m2 des achats réalisés par les étrangers a augmenté de 2,3% au 1er semestre. Cette augmentation provient essentiellement des étrangers non résidents (+4,3%), le prix moyen au m2 pour les étrangers résidents étant resté stable (+0,5%).

Les étrangers acquérant du haut de gamme sont ceux qui paieront le plus au m2 : ce sont les Suisses (2679 €/m2) devant les Américains (2178 €/m2),les Danois (2145 €/m2) et les Russes (2046 €/m2). Ceux qui paieront le moins sont les Marocains (760 €/m2) devant les Roumains (839 €) et les Equatoriens (971 €) : à noter que dans ces 3 nationalités, il s’agit en quasi-totalité d’étrangers résidents en Espagne.

Les prix les plus élevés sont enregistrés aux Baléares (2778 €/m2) loin devant le Pays Basque (1867 €), la Catalogne (1824 €) et la Communauté de Madrid (1809 €). Les moins élevés sont en Castilla La Mancha (640 €), dans La Rioja (682 €), en Extremadura (741 €) et en Castilla y Leon (760 €) et en Aragon (781 €).

Source : Consejo General del Notariado

10 informations essentielles avant l’acquisition d’un bien immobilier en Espagne

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

Vous avez eu le coup de coeur pour l’Espagne pendant vos dernières vacances et vous souhaitez acquérir un appartement à Barcelone ou une villa à Malaga, alors ces 10 informations pratiques et rapides sur l’achat d’un bien immobilier en Espagne sont pour vous.

  1. Vous pouvez acheter votre bien immobilier par virement, chèque ou en espèces. Une combinaison des trois modes de paiement est possible.
  2. Votre paiement en espèces ne peut pas être supérieur à 15.000 €.
  3. Les droits de mutation (Impuesto sobre la transmisión del patrimonio) sont variables selon les communautés autonomes (les régions espagnoles) ; il varient de 4% au Pays Basque à 10% en Catalogne, avec possibilité de réductions dans le cas de jeunes ménages ou de famille nombreuse. Il faudra y rajouter une taxe foncière comprise entre 0,4 et 1,1% de la valeur locative du bien.
  4. Les frais notariés n’excéderont pas 1000 €. Les frais d’inscription au registre de la propriété varient de 400 € à 1000 €.
  5. Les Actes Juridiques Documentés (AJD : actos jurídicos documentados) sont un impôt payé dans le cas d’un achat d’un logement neuf ou d’un achat avec crédit hypothécaire, de l’ordre de 0,5 à 1,5% du prix d’achat selon la communauté autonome.
  6. Pour les achats dans le neuf : une Taxe sur la Valeur Ajoutée (Impuesto sobre el Valor Añadido/IVA) de 10% (4,5% dans les îles Canaries) est perçue sur les nouvelles propriétés achetées auprès d’un promoteur ou d’un constructeur et étant vendues pour la première fois.
  7. Si vous décidez de mettre votre bien en location, vous serez imposé sur l’Impôt sur le Revenu des Non Résidents à hauteur de 19% si vous résidez en France ou en Belgique (ou dans un autre pays de l’Union Européenne) et 24% en Suisse. Mais avec la déduction des amortissements annuels, des frais d’entretien et de réparation, des impôts et charges, vous pouvez considérablement réduire le revenu taxable, voire l’annuler. Si vos charges dépassent vos loyers, le solde est imputable sur les quatre exercices suivants.
  8. Vous êtes soumis annuellement au paiement de l’IBI (impuesto sobre bienes inmuebles), l’équivalent de la taxe foncière. Il se paye une fois par an ou trimestriellement. Son montant est calculé par la mairie et dépend de la valeur cadastrale du logement et du taux d’imposition municipal. Pour avoir un ordre d’idée, la moyenne de l’IBI payé dans une ville comme Barcelone s’établissait à 750 € par an en 2016.
  9. Si vous revendez dans les vingt ans de l’achat et que vous êtes non résident, le taux d’imposition qui s’applique sur la plus value à la revente est de 19% en 2016. Ce taux peut être minoré en pratiquant une rétention de 3% sur le prix de vente le jour de la signature de la vente au titre de l’IRNR (impôt sur le revenu des non résidents et de la plus value municipale).
  10. Si vous résidez en France, il faudra déclarer votre bien à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) si vous en êtes redevable, et vos loyers, à l’impôt sur les revenus, l’éventuelle taxation payée en Espagne constituant un crédit d’impôt.

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires. Depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou remplissez le formulaire ci-dessous

___________________________________