Archives pour la catégorie recherche logement en Espagne

Les plus beaux monuments de Madrid

Vous allez investir dans l’immobilier à Madrid. En cette période de vacances, nous vous proposons de découvrir quelques-uns des plus beaux monuments madrilènes, qui font de la capitale de l’Espagne un musée à ciel ouvert.

 

Le Palais Royal

Le Palais royal de Madrid (en espagnol : «Palacio Real de Madrid») ou Palais d’Orient («Palacio de Oriente»), résidence officielle du roi d’Espagne, est situé place de l’Orient, au cœur de la capitale espagnole.

Il s’agit d’un palais aux fonctions uniquement protocolaires, le roi Felipe VI, la reine Letizia et leurs enfants résidant en fait dans le complexe du palais de la Zarzuela.

Le palais actuel fut construit entre 1738 et 1755 sur l’ordre de Philippe V et habité par le roi Charles III en 1764.

Le Palais Royal est devenu un musée ouvert au public.

Palais Royal Madrid Immobilier en espagne

 

Le Palais de Cybèle

Le Palais de Cybèle (« Palacio de Cibeles »), appelé Palais des Communications (« Palacio de Comunicaciones ») jusqu’en 2011, est situé sur la place de Cibeles, une des places les plus animées, les plus célèbres et les plus remarquables de Madrid. Depuis 2007, il abrite le siège principal de la mairie.

La construction a débuté en 1905 et l’édifice a été inauguré en 1919. À l’origine, le palais de Cybèle était le siège social des postes et télécommunications.

Madrid Palacio-de-Comunicaciones-Cibeles

 

Le Musée du Prado

Le musée du Prado (« Museo Nacional del Prado ») est l’une des plus grandes et des plus importantes pinacothèques du monde. Il présente principalement des peintures européennes (flamandes, espagnoles, françaises, italiennes et allemandes) du XIVème siècle au début du XIXème, collectionnées par les Habsbourg et les Bourbons. Le musée ouvrit pour la première fois au public en 1819.

Madrid musée du Prado

 

La Plaza Mayor

Située dans l’arrondissement du Centre et dans le quartier de Sol, à proximité de la Puerta del Sol, la place se présente sous la forme d’un rectangle de 129 mètres sur 941. Entièrement piétonne, elle est accessible par neuf entrées dont plusieurs la relient à la calle Mayor, au nord.

Les origines de la place remontent au XVIème siècle, époque à laquelle elle constitue une des limites de la ville. Nommée place du Faubourg, elle abrite alors le principal marché municipal et subit de premières transformations qui visent à la doter d’une halle (lonja).

Madrid Plaza Mayor Immobilier Espagne

 

Le Parc du Retiro et le Palais de Cristal

Le parc du Retiro est un grand parc de 118 hectares situé au centre de Madrid. Il fut créé entre 1630 et 1640.

Le parc abrite un grand bassin rectangulaire devant lequel est érigé le monument à Alphonse XII d’Espagne au centre duquel s’élève une monumentale statue équestre en bronze réalisée en 1904 par Mariano Benlliure, une roseraie, 12 statues dans la Galerie du Parc et deux Palais, dont le Palais de Cristal.

Madrid Parc du Retiro Immobilier Espagne

 

La Puerta del Sol

La Puerta del Sol (« La Porte du Soleil ») est l’une des places les plus connues et les plus animées de Madrid. Elle est située au coeur de la ville. La Puerta del Sol était à l’origine l’une des portes permettant de franchir le mur qui entourait Madrid au XVème siècle. Son nom provient du fait qu’au fronton de l’un de ses édifices figurait jadis un cadran solaire.

Madrid Puerta del Sol immobilier espagne

 

La Place d’Espagne

La place d’Espagne ( « Plaza de España ») est une place située dans le centre de Madrid, connue pour son monument dédié à l’écrivain castillan Miguel de Cervantes et pour les gratte-ciel qui la bordent que sont l’édifice Espagne et la tour de Madrid. Construits dans les années 1950 dans un style à la fois néo-classique et néo-baroque international, ces deux immeubles révèlent un certain goût pour le gigantisme nord-américain sous la dictature franquiste.

Madrid Plaza de Espana immobiliere espagne

 

La Cathédrale de l’Almudena

La cathédrale Santa María La Real de La Almudena est la toute récente cathédrale de Madrid, capitale du royaume d’Espagne, construite face au Palais royal au cours du XXème siècle. C’est une église de 102 mètres de longueur et de 73 de hauteur construite sur base d’un mélange de différents styles : néoclassique à l’extérieur, néogothique à l’intérieur et néoroman dans la crypte. Elle fut consacrée par Jean-Paul II lors de son quatrième voyage en Espagne, le 15 juin 1993.

Madrid Cathédrale de l'Almudena immobiliere espagne

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

Publicités

Pourquoi les loyers augmentent de plus de 10% en Espagne ?

 

On parle beaucoup de l’augmentation des prix à l’achat dans l’immobilier en Espagne, mais encore assez peu de l’inflation des prix dans le locatif. Or, dans 12 capitales provinciales espagnoles, les loyers ont augmenté de plus de 10% en 2016, et parfois même beaucoup plus, comme à Las Palmas (+22%), Barcelone (+19%), Saint Sébastien (+18%), Segovie, Girone et Madrid (+15%)

Alors pourquoi une telle hausse dans le locatif immobilier en Espagne ?

  • Tout d’abord, l’offre de location est historiquement rare car l’Espagne est un pays de propriétaires : de l’ancienne Europe des 15, l’Espagne est le pays européen avec le plus de propriétaires (78%).
  • Depuis la crise économique de 2007, la demande en locatif a augmenté pour cause de précarité de l’emploi et de restriction au crédit bancaire dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier.
  • La reprise immobilière est encore trop récente, les nouvelles promotions immobilières ne sont pas encore achevées, et le manque de nouveaux logements vient contrarier les besoins de nouveaux jeunes actifs qui participent au nouveau décollage économique espagnol, et dont le pouvoir d’achat augmente. Ils se reportent alors sur le locatif, ce qui induit automatiquement une inflation des prix.
  • Le locatif touristique a explosé ces dernières années en Espagne (cf le succès d’Airbnb) et a asséché encore plus l’offre locative pour les résidents au point que certaines villes (Palma, Barcelone) envisagent d’interdire tous les nouveaux logements touristiques.
  • Mais ce sont aussi les quartiers périphériques des grandes villes (comme Sant Andreu à Barcelone ou Tetuan à Madrid) qui enregistrent les plus fortes hausses de loyer, et ce pour une raison simple : depuis la crise, les prix étaient restés historiquement bas dans ces quartiers et on assiste maintenant à une phase de rattrapage.
  • La Loi de flexibilisation du marché des loyers est entrée en application à l’été 2013. L’une des principales modifications de cette loi était la réduction de la durée de location de 5 ans à 3 ans. Ce qui veut dire que les contrats qui avaient été signés avec la nouvelle législation ont commencé à arriver à échéance depuis l’été dernier, et les propriétaires en ont alors profité pour augmenter leurs loyers.

augmentation des loyers immobiliers en Espagne

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

Le NIE, le sésame pour l’immobilier en Espagne

L’obtention du NIE est le passage obligé pour l’acquisition d’un bien immobilier en Espagne.

Qu’est-ce qu’un NIE ?

Il s’agit du Número de Identidad de Extranjero (en français : numéro d’identification des étrangers), un numéro personnel unique et exclusif que la Direction Générale de la Police assigne aux étrangers. Ce numéro figure sur tous les documents publics envoyés ou transmis au citoyen étranger en Espagne, ainsi que sur toutes les demandes dirigées à l’administration, ainsi que sur la plupart des actes entre personnes privées à caractère socio-économique et professionnel. Le NIE est donc indispensable dans le cas d’une acquisition d’un bien immobilier.

Le NIE n’est pas un document d’identité, le citoyen européen doit donc posséder, en plus du NIE, sa documentation personnelle (passeport, document d’identité de son pays…).

Pourquoi ai je besoin du NIE ?

Le NIE est indispensable pour réaliser un grand nombre d’actions et démarches en Espagne. Il est fortement recommandé d’en faire la demande le plus tôt possible. Parmi les principales utilisations du NIE, qui sont dans certains cas impossibles sans celui-ci, vous trouverez :
  • Logement : achat ou vente d’un bien immobilier, signature d’un prêt hypothécaire, registre de la propriété et études de notaire.
  • Administration : recensement, permis d’habiter le logement, impôts sur les biens immeubles, impôt sur les véhicules à traction mécanique, plus-value, licences de travaux, registre civil, carte d’assistance sanitaire.
  • Sécurité sociale : obtention du numéro d’inscription à la sécurité sociale, demande de services auprès de l’INEM (service de gestion des chômeurs), exportation des prestations perçues pour chômage d’un État membre de l’Espace économique européen.
  • Relations économiques : liquidation des impôts nationaux ou autonomiques ; impôt sur le revenu des non résidents ; constitution de société ; impôt sur les sociétés ; taxe sur la valeur ajoutée, impôt sur les successions et donations.
  • Autres : ouverture d’un compte bancaire, inscription scolaire de mineurs, homologation de diplômes, acquérir ou transférer un véhicule, permis de conduire, souscription de services d’électricité, eau, téléphone, internet …

Où obtenir son NIE ?

Dans le cadre d’une résidence en Espagne le NIE doit être demandé exclusivement en Espagne auprès du Commissariat de la Police nationale du lieu de résidence choisi, après une demande de rendez-vous sur le site internet officiel administracionespublicas.gob.es. Vous sélectionnerez d’abord votre région de domicile puis « Certificados UE » parmi la liste des démarches disponibles.

Pour les non-résidents en Espagne le NIE doit être demandé personnellement par l’intéressé auprès d’un Commissariat de la Police Nationale en Espagne ou auprès des autorités Consulaires Espagnoles dans le pays de résidence.

Astuce : les rendez-vous avec le Commissariat de la Police nationale à Barcelone ou à Madrid sont très difficiles à obtenir ; si vous choisissez cette option, nous vous conseillons de vous connecter sur le site indiqué ci-dessus les lundi matin dès 8h50, et de rafraîchir votre demande toutes les 2 ou 3 minutes.

Quel formulaire à remplir et où le trouver ?

Pour faire votre demande de NIE, vous devez compléter le formulaire EX-15.

Formulaire EX-15 en espagnol à remplir à télécharger ici : Formulario_NIE EX-15.pdf

– traduction du formulaire en français : Formulario_NIE EX-15 FR

– traduction du formulaire en anglais : Formulario_NIE EX-15 EN

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisition immobilière en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

Offrez-vous une résidence secondaire en Espagne

Il est encore possible de faire de très bonnes affaires dans l’immobilier en Espagne. Le tourisme explose et l’économie continue de croître. Les banques continuent de liquider, l’immobilier prend de la valeur chaque année et les rentabilités des locations ne cessent d’augmenter.

Les Français raffolent de l’Espagne : en 2016, ils ont été 12 millions à s’y rendre en vacances. Les Belges et les Suisses sont aussi très nombreux. Et tous reviennent souvent avec l’envie d’y acheter une résidence secondaire… 

Est-ce vraiment une bonne idée ? Evidemment, tout dépend de votre budget, de vos besoins et de vos envies. Mais à priori, il faut reconnaître que l’Espagne présente un grand nombre d’atouts pour les francophones en mal de résidences secondaires au bord de la mer.

Parce que ce qui est sûr, c’est que tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un pied à terre en sur la côte d’Azur ou sur la côte Atlantique. Et le gros avantage de l’Espagne, en dehors du soleil toute l’année, c’est que l’on y bénéficie d’un rapport qualité prix imbattable en termes d’immobilier pour ceux qui veulent être au bord de la mer et profiter du soleil.

Un marché animé par les investisseurs étrangers

La bonne nouvelle c’est que l’on peut y réaliser de très belles emplettes immobilières… Même si le marché espagnol redémarre. A l’échelle du pays, la crise espagnole est belle et bien terminée. Les prix ont chuté en moyenne de 30% entre 2008 et 2013, selon une  récente étude du Crédit Foncier. Depuis 2014, le volume de vente a bondit de 33% mais les prix n’ont progressé que de 7% en 2 ans.

Bien sûr, il s’agit de moyenne. Le marché de la résidence secondaire lui repart tout doucement. Il est animé surtout par des investisseurs étrangers. Entre 2008 et 2015, la part d’investisseurs étrangers à acheter de l’immobilier en Espagne a été multipliée par 2,5.

Les prix restent attractifs

Aujourd’hui, on estime à 300.000 le nombre de Français propriétaires en Espagne, dont 40.000 à Barcelone. En Catalogne, la région la plus prisée de par sa proximité avec nos frontières, l’an passé 40% des transactions ont été effectuées avec ou par des Français.

Bonne nouvelle : il y a beaucoup de produits à la vente et les prix restent très attractifs.

A partir 200.000 euros vous pouvez vous acheter un appartement de 80 à 100 mètres carrés sur la Costa Brava. Pour une jolie maison, il faut un budget de 250.000 à 350.000 euros, voire 400.000 si vous voulez une piscine. Au Baléares, c’est plus loin, mais vous pouvez acquérir une maison avec terrasse et jardin pour 300.000 euros. Plus au sud, à Alicante, vous trouvez encore des logements de 100 m2 en bord de mer pour moins de 150.000 €.

Autre bonne nouvelle : la fiscalité y est très attractive avec, en particulier, … l’absence de taxe d’habitation !

Où acheter ?

Les prix ont commencé à remonter à Barcelone, et il devient difficile d’y réaliser de belles affaires. En revanche, il y a encore nombre d’opportunités à saisir sur la Costa Brava. Plus au sud, vous pouvez viser aussi la Costa del Sol, la région d’Alicante, de Malaga ou de Tarragone.

L’important lorsque l’on achète en Espagne, c’est d’être en bord de mer, car vous pourrez louer très facilement. Il y a une grosse demande de biens proches de la plage ou de villas avec piscine. La location meublée a le vent en poupe. En 2010, 70% des touristes étrangers qui venaient en Espagne étaient logés à l’hôtel, ils n’étaient plus que 30% en 2014.

Le bon plan, c’est une copropriété avec de petits immeubles ou une villa avec piscine pas trop loin de la plage à une heure d’un aéroport. Là, vous pourrez profiter de votre maison de vacances, y aller en famille avec vos enfants en bas âge ou vos ados, envoyer seuls les plus grands, vous procurer des revenus en mettant en location lorsque vous n’y êtes pas, et puis bien sûr, vous pourrez aussi y passer six mois ou plus lorsque vous prendrez votre retraite.

Et si vous avez de très gros moyens, vous pouvez aussi acquérir des villas de luxe parmi lesquelles les plus belles qui existent en Europe.

Mais attention, avant de vous lancer, sachez que l’acquisition d’un bien immobilier obéit à des règles différentes en Espagne que dans les pays francophones. Et il est toujours judicieux de se faire assister. Avec plus de 20 ans d’expérience dans le marché, nous pouvons vous aider pour toutes vos démarches depuis la recherche d’un bien jusqu’à la signature finale. Laissez nous un message avec vos coordonnées et nous rentrerons en contact avec vous. N´hésitez pas ! Avec nous, vous découvrirez que l’Espagne est la France heureuse 🙂

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous :

un mail à espagnimmo@yahoo.com 

ou un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

 

 

8 erreurs à ne pas faire lors de l’achat de votre bien immobilier en Espagne …

L’achat d’un bien immobilier en Espagne est une opération complexe pour un francophone ou un étranger. Souvent, les acheteurs méconnaissent ou sous-estiment certains éléments. Alors, quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre et comment les éviter ?

 

1. Première erreur : vouloir se débrouiller tout seul

L’Espagne est bien dans l’Union européenne mais le processus d’acquisition d’un bien est différent des autres pays de l’UE. Vouloir tout faire seul engendrera pour vous au final plus de frais, plus de temps et plus de soucis …

La solution : faire appel à un professionnel, le Conseiller personnel en immobilier qui s’occupera pour vous de toutes les démarches d’acquisition depuis la recherche du bien jusqu’à la signature de le vente et même l’entretien de votre bien. Il vous évitera aussi de faire les erreurs suivantes !

.

2. Seconde erreur : ne pas faire sa meilleure offre

Essayer d’obtenir un rabais trop important dans un marché concurrentiel (ce qui est le cas aujourd’hui en Espagne) peut s’avérer être une grave erreur. Vous risquez de perdre la villa de vos rêves pour ne pas avoir fait une offre assez forte !

La solution : négociez 5% à la baisse dans certains cas si le logement est trop cher par rapport au prix du marché, sinon acceptez le prix demandé

.

3. Troisième erreur : attendre trop longtemps pour faire une offre

L’impulsion achat d’un logement est risqué, mais l’opposé aussi, faire attendre trop longtemps avant de se décider, surtout, nous le répétons, dans le marché concurrentiel espagnol actuel.

La solution : une fois que vous avez déterminez la localisation que vous souhaitez, le type de logement que vous voulez, et votre gamme de prix, faites immédiatement votre offre.

.

4. Quatrième erreur : ne pas avoir d’accord bancaire préalable pour le prêt hypothécaire

Souvent les acheteurs « mettent la charrue avant les boeufs » et vont voir leur banque après avoir sélectionné leur logement à acheter. Le banquier pourrait ne pas vous suivre, ou pourrait vous retarder en demandant un délai pour étudier votre dossier ou d’autres pièces justificatives. Et n’oubliez pas que beaucoup de banques françaises n’accepteront pas une hypothèque à l’étranger !

La solution : avant toute recherche, obtenez l’accord préalable d’une banque qui acceptera un prêt hypothécaire pour une acquisition en Espagne. Vous aurez ainsi un avantage supplémentaire auprès du vendeur qui prendra encore plus au sérieux votre proposition.

.

5. Cinquième erreur : ne pas être préparé pour une guerre d’enchères

Le marché immobilier espagnol connaît aujourd’hui une guerre d’enchères, surtout à Barcelone ou à Madrid. Ne pas y être préparé, c’est sans doute perdre le logement que vous avez choisi !

La solution : définissez votre budget maximum pour laisser la place à une surenchère possible. Votre proposition doit se situer de 5 à 10% sous ce budget, ce qui veut dire que vous devez rechercher des biens pour une valeur 5 à 10% inférieure à ce budget maximum.

.

6. Sixième erreur : critiquer ou dénigrer le bien devant le vendeur

Spécialité surtout française, la critique ! L’espagnol est fier et sentimental, alors critiquer son logement ou demander un rabais important en pointant du doigt  certains défauts ne facilitera certainement pas la vente de son bien pour vous.

La solution : soyez souriant et poli avec le vendeur espagnol, et vous verrez que vous pourrez obtenir beaucoup plus que vous ne le pensez !

.

7. Septième erreur : vouloir demander l’avis de tout le monde

Avant d’acheter, vous voulez demander l’avis de vos enfants, vos parents, vos frères et soeurs, et pourquoi pas vos amis ! N’oubliez pas que cela prend du temps et que les avis varient largement d’un personne à une autre.

La solution : vous allez vivre dans ce logement, c’est à vous de décider

.

8. Huitième erreur : ne pas apprendre de ses erreurs

Avant de trouver votre logement, vous essuierez certainement des refus principalement pour les raisons énoncées ci-dessus. Vous pourrez alors accuser les uns ou les autres, le vendeur, l’agence, votre banquier, etc

La solution : apprenez des échecs de ces transactions et ne répétez pas les mêmes erreurs !

.

Bonne chance

immobilier-en-espagne-espagnimmobilier-wordpress-com

Le saviez-vous ? L’Espagne, un pays presque sans taxes immobilières !

Vous vivez en France et vos taxes d’habitation et foncières ont encore augmenté et atteignent des sommes vertigineuses. Alors choisissez l’Immobilier en Espagne où vous paierez deux fois moins de taxes foncières et où la taxe d’habitation … n’existe pas !

Les taxes d’habitation augmentent d’année en année en France, et de manière scandaleuse dans certaines villes largement au-delà de la hausse du coût de la vie : plus de 10% d’augmentation de 2015 à 2016 à Toulon, plus de 6% à Nantes, Clermont-Ferrand et Aix-en-Provence, plus de 5% à Marseille, etc.

Quant à la taxe foncière des communes françaises, elle atteint des sommets avec plus de 1500 € pour des couples sans enfant dans des appartement de 100 m2 à Montpellier, Grenoble, Dijon, Orléans, Rouen, Montreuil, Nîmes, Perpignan, Angers … et des augmentations records de 2015 à 2016 dans plusieurs villes : +15% à Nantes ou +11% à Lille ou Saint Denis.

taxes-immobilier-en-espagne

En Espagne, oubliez la taxe d’habitation … elle n’existe pas !!! Quant à la taxe foncière espagnole. l’IBI (« Impuesto sobre Bienes Inmuebles » = Impôt sur les Biens Immobiliers), si on reprend l’exemple du couple sans enfant dans un appartement de 100 m2, il tournera le plus souvent autour de 600 € à Barcelone, 500 € à Madrid, 400 € à Valence ou Séville et 300 € à Malaga ! C’est à dire des niveaux largement inférieurs aux français.

L’économie d’impôt réalisée pour un couple qui quitte la France pour l’Espagne sera donc en moyenne de 100 € à 200 € par mois …

taxes-immobilier-en-espagne-3

 

Les achats immobiliers des étrangers en Espagne ont augmenté de 20% au premier semestre 2016

Selon le Consejo General del Notariado (Conseil général du notariat espagnol), les achats immobiliers en Espagne des étrangers ont augmenté de 20% au premier semestre 2016, atteignant 43.519 unités. La moitié de ces transactions sont réalisées par des étrangers non résidents.

Par nationalité, les principaux acheteurs sont :

  • les Britanniques (8.282 acquisitions au 1er semestre ; 19,0% des achats étrangers)
  • les Français (3.479 ; 8,0%)
  • les Allemands (3.413 ; 7,8%)
  • les Italiens (2.815 ; 6,5%)
  • les Suédois (2.579 ; 5,9%)
  • les Roumains (2.501 ; 5,7%)
  • les Belges (2.420 ; 5,6%)
  • les Marocains (2.061 ; 4,7%)
  • les Chinois (1.976 ; 4,5%)
  • les Russes (1.278 ; 2,9%)

Le prix moyen au m2 des achats réalisés par les étrangers a augmenté de 2,3% au 1er semestre. Cette augmentation provient essentiellement des étrangers non résidents (+4,3%), le prix moyen au m2 pour les étrangers résidents étant resté stable (+0,5%).

Les étrangers acquérant du haut de gamme sont ceux qui paieront le plus au m2 : ce sont les Suisses (2679 €/m2) devant les Américains (2178 €/m2),les Danois (2145 €/m2) et les Russes (2046 €/m2). Ceux qui paieront le moins sont les Marocains (760 €/m2) devant les Roumains (839 €) et les Equatoriens (971 €) : à noter que dans ces 3 nationalités, il s’agit en quasi-totalité d’étrangers résidents en Espagne.

Les prix les plus élevés sont enregistrés aux Baléares (2778 €/m2) loin devant le Pays Basque (1867 €), la Catalogne (1824 €) et la Communauté de Madrid (1809 €). Les moins élevés sont en Castilla La Mancha (640 €), dans La Rioja (682 €), en Extremadura (741 €) et en Castilla y Leon (760 €) et en Aragon (781 €).

Source : Consejo General del Notariado