Archives pour la catégorie déménagement en Espagne

Les News Immobilières de Mars 2017 en Espagne

Tous les mois, nous vous présentons les informations les plus récentes sur l’Immobilier en Espagne.

Une nouvelle tour de bureaux de 181 mètres de hauteur à Madrid

Avec ses 36 étages et une hauteur totale de 181 mètres, la nouvelle tour Caleido sera construite à Madrid et devrait être achevée en 2019. Ce sera alors le cinquième gratte-ciel le plus haut de la capiatle espagnole derrière la tour Cepsa (250 m), la tour de Cristal (249 m), la tour PwC (236 m) et la tour Espace (224 m). Les propriétaires seront l’entreprise espagnole Villa Mir (51%) et le groupe philippin Megaworld Corporation (49%)

Le nouvel édifice comprendra une zone commerciale de 12 000 mètres carrés, un parc de 33.000 mètres carrés et un parking de plus de 2.000 places.

Les touristes dépensent 2 milliards € dans les commerces barcelonais

Selon une enquête menée par Barcelona Activa auprès de 1250 commerces et restaurants de Barcelone, les dépenses des touristes à Barcelone s’élèvent à 2000 millions € dans ces établissements, ce qui représente près de 20% de leur chiffre d’affaires. Dans certains quartiers, Born et Passeig de Gracia en particulier, ce pourcentage est supérieur à 50%.

Carlos Slim réinvestit dans l’immobilier espagnol

Carlos Slim, le magnat mexicain et quatrième fortune mondiale, a décidé de relancer ses investissements en Espagne au travers de son groupe immobilier Realia. Ses zones de promotion privilégiées sont Madrid, Barcelone et Palma de Majorque où Realia possède 1,85 millions de mètres carrés constructibles. Le promoteur a déjà en Espagne un portefeuille de bureaux et de centres commerciaux totalisant 405.000 mètres carrés pour une valeur de 1500 millions €.

Madrid, troisième ville européenne la plus attractive pour l’immobilier

La capitale espagnole est seulement devancée par Londres et Berlin ; suivent Amsterdam et Paris. C’est le résultat d’une enquête menée par le Conseil en Immobilier CBRE auprès de 2000 investisseurs internationaux. L’enquête montre aussi que l’Espagne est à la sixième place des marchés immobiliers les plus intéressants en Europe, Afrique et Moyen Orient.

Les loyers dans l’immobilier de luxe barcelonais en hausse de 11% en 2016

Selon l’opérateur immobilier Lucas Fox, le prix des loyers est en forte hausse dans l’immobilier de luxe barcelonais, en particulier dans les quartiers Eixample (+20% à 18,90 € le m2) et Ciutat Vella (+13% à 19,90 € le m2). Le temps moyen pour la location d’un logement mis sur le marché est de 20 jours et 88% des clients sont étrangers. Les logements les plus recherchés sont de 2 ou 3 chambres avec balcon ou terrasse, ou de 4 chambres et plus pour les familles proches des écoles internationales., de préférence dans des immeubles de l’architecture classique catalane.

Le Brexit, une opportunité de 80.000 m2 de bureaux supplémentaires pour l’Espagne ?

Avec la déclaration officielle de la mise en place du processus de séparation du Royaume-Uni de l’Union Européenne, le Brexit, le secteur immobilier espagnol espère attirer 80.000 m2 de bureaux supplémentaires, dont la plus grande partie pour Madrid. Pour cela, les promoteurs immobiliers demandent à l’Etat espagnol de proposer une série de mesures incitatives, en particulier dans le domaine fiscal, afin d’attirer les investisseurs et entreprises qui souhaitent quitter Londres ou ne plus y investir.

Croissance de 7% des ventes de logements selon BBVA en 2017

BBVA estime que la croissance immobilière espagnole se poursuivra avec une augmentation du nombre de transactions de logements de 7%, une hausse des prix de 2,5%, et une hausse de l’investissement de 3,2%.

Forte croissance touristique en Espagne en 2016

En une année, la croissance touristique a été de 10% en Espagne et plus de 75 millions de visiteurs ont choisis l’Espagne en 2016 dont 30 millions à Barcelone. Ainsi, l’immobilier barcelonais a été la cible d’investisseurs étrangers à l’affût ce qui a contribué à faire monter les prix.

Janvier 2017 : record du nombre d’hypothèques des 5 dernières années !

Un autre signe du redémarrage du marché : selon l’INE (Instituto Nacional de Estadística), avec 27.240 hypothèques signées en janvier 2017 dans le cadre d’un achat de logement, le marché immobilier en Espagne enregistre son plus gros volume d’activité mensuel depuis janvier 2012, soit 5 ans. Les volumes prêtés avec 3.073 millions € en janvier 2017 sont aussi les plus élevés depuis 5 ans.

Les NEWS précédentes de l’Immobilier en Espagne :

___________________________________

Avec plus de 20 ans d’expérience dans les procédures d’acquisitions immobilières en Espagne, nous sommes à votre disposition pour vous assister pour toutes les démarches nécessaires depuis la recherche d’un bien jusqu’aux services offerts après l’acquisition, en passant par l’organisation des visites de biens, la vérification légale des biens, l’obtention d’un prêt immobilier, les procédures administratives et la signature des différents documents notariés.

N’hésitez pas à nous contacter !

Envoyez nous un message privé sur notre page facebook espagnimmobilier

___________________________________

Publicités

Réussir votre déménagement en Espagne

Vous êtes décidés à vous expatrier en Espagne ? Un déménagement international ne s’improvise pas et peut se révéler particulièrement stressant. Etre bien préparé c’est mettre toutes les chances de son côté et se laisser l’opportunité de se concentrer sur ce qui est important. Dans cet article découvrez notre checklist des étapes à effectuer pour réussir votre déménagement en Espagne, de la préparation de votre départ jusqu’à votre installation.

Avant votre départ

Les démarches administratives

Comme partout dans l’Union Européenne, vous pouvez déménager en Espagne sans avoir à demander un visa, votre carte d’identité vous suffira. Dans ces conditions, il est facile d’oublier qu’un déménagement international nécessite tout de même un minimum de préparation en amont.

Notifiez votre changement d’adresse

Pensez à notifier votre changement d’adresse, notamment auprès :

  • De votre centre des finances publiques en France
  • De votre banque
  • Votre caisse de retraite
  • La Caisse d’Allocation Familiale
  • Des différents fournisseurs de services (eau, électricité, téléphone)
  • De la poste

Si l’un de vos enfants doit vous rejoindre après votre départ en Espagne et sans être accompagné d’un parent, pensez à faire la demande d’une autorisation de territoire. En effet, celle-ci est de nouveau en vigueur depuis le 15 janvier 2017.

Organisez votre déménagement

Une étape importante de votre déménagement en Espagne concerne le choix de votre déménageur. Tous les déménageurs ne se valent malheureusement pas et les prix sont susceptibles de varier fortement d’une entreprise à l’autre.

Chaque déménagement est unique, il est donc souvent difficile de se faire une idée du coût d’un déménagement. De plus, pour un même déménagement, il n’est pas rare d’observer des différences de prix pouvant aller jusqu’à 40%. Pour ces raisons, il est préférable de commencer votre recherche par la demande de plusieurs devis (ce qui est toujours gratuit) et de les comparer entre eux. Cherchez à comprendre en quoi ils diffèrent (mode de transport, nombre de déménageurs impliqués, délais, etc…) et retenez les déménageurs qui vous conviennent le mieux.

Une fois que vous avez établi une liste de déménageurs internationaux susceptibles de vous convenir, renseignez-vous sur l’entreprise et consultez les avis laissés par d’autres utilisateurs. Attention à vous rendre sur des plateformes indépendantes comme Sirelo, certains sites acceptent de retirer les avis défavorables. Personne ne sera mieux à même de vous conseiller qu’un autre utilisateur.

Renseignez-vous sur les formalités douanières

Si vous déménagez en Espagne depuis la France, il n’y a pas de formalités douanières particulières à respecter (en dehors des cas spéciaux concernant les armes ou les animaux protégés).

En revanche, si vous prévoyez d’emmener avec vous votre animal de compagnie, celui-ci doit être vacciné contre la rage, identifié par une puce électronique ou un tatouage et muni d’un passeport. Si l’animal est âgé de moins de trois mois vous pourriez être sujet à des restrictions supplémentaires.

Sur place

Demandez votre numéro NIE

Le Numéro d’Identification des Etrangers se compose d’une lettre X ou Y suivie de 7 chiffres et d’une lettre au final. Celui-ci vous sera exigé pour l’accomplissement d’un grand nombre d’actes de la vie courante (acheter un bien immobilier, ouvrir un compte en banque, abonnement téléphonique etc…). Pour cela, remplissez le formulaire auprès de l’Oficina de Extranjeros ou au Comisaria de Policia de votre nouvelle ville en Espagne.

Faites-vous recenser

Vous faire recenser vous permettra de vous faire déclarer comme résident permanent en Espagne et d’obtenir votre certificado de empadronamiento. Pour cela, rendez-vous à la mairie de votre lieu de résidence en Espagne accompagné d’une preuve de résidence.

Adhérez au système de santé espagnol

Si vous travaillez pour une entreprise espagnole ou que vous êtes un travailleur indépendant en Espagne, vous avez l’obligation d’adhérer au Systema Nacional de Salud (SNS). Pour cela, rendez-vous auprès de votre centre de santé local. Vous recevrez votre Tarjeta Sanitaria et votre numéro d’assuré dans un délai d’un à deux mois.

S’inscrire au Registre des Français à l’Etranger

Vous inscrire auprès du registre des Français à l’étranger vous permettra de recevoir des informations du consulats sur des sujets variés comme les élections, changements législatifs ou des événements. Cela facilitera également l’accomplissement de certaines formalités comme le renouvellement de documents d’identité ou l’inscription sur les listes électorales.

N’oubliez pas non plus de faire la demande auprès de votre consulat pour que soient établis les actes d’état civil qui surviendront au cours de votre expatriation comme les naissances ou un mariage.

Immatriculez votre véhicule

Si vous emmenez votre voiture avec vous en Espagne, il vous faudra l’immatriculer dans le pays dans le mois suivant son importation. Pour cela, rendez-vous auprès de la Delegacion de Trafico de votre ville d’installation muni d’une pièce d’identité, de votre carte grise et de votre certificat de contrôle technique. Différentes taxes sont susceptibles de s’appliquer en fonction de votre commune de résidence, du modèle et de la date de mise en circulation de votre véhicule.

Notez qu’il vous faudra également procéder à l’échange de votre permis de conduire dans les deux ans de votre installation en Espagne.

 

sirelo-logo